Examens Nationaux en Guinée : Des craintes qui pointent à l’horizon …

http://Actuguinee.org / Le ministère de l’Education Nationale et de l’alphabétisation à sa tête ,Dr Bano Barry, a assuré, après la publication du calendrier des examens, que d’importantes mesures ont été prises pour une bonne organisation desdits examens de fin d’année.

’’Nous avons arrêté un ensemble de conclusions et de mesures pour mettre en œuvre une bonne organisation et un bon déroulement des examens de fin d’année 2021’’, a expliqué le responsable chargé de communication au MENA contacté par l’un des reporters de votre quotidien en ligne Actuguinee.org . Cependant un flou est toujours entretenu autour de ces examens.

Des sources percutantes soutiennent que , le MENA va procéder à une réduction considérable des centres d’examens. Sur les 300 (centres) habituels, plus de 150 devraient être supprimés.

Rien que pour la Commune de Matoto par exemple, sur les 43 centres d’examen habituels, nos sources prévoient 12 qui vont être retenus et que sur les 20centres  à Ratoma, 9 seulement devraient rester dans les plans du MENA.

Outre les centres, le personnel va aussi être réduit dans la mesure où le nombre de centre va chuter. À moins que le MENA trouve un autre moyen de les utiliser dans le peu de centre qui devrait rester.

Auparavant, entre 1 000 et 1 200 secrétaires intervenaient dans des examens. Là aussi, l’on devrait s’attendre à un chiffre bien inférieur, cette année.

Par ailleurs, nous apprenons des mêmes sources que la réduction considérable des centres d’examens affectera le bon déroulement des examens car, disent-elles dans la base de données, chaque candidat a déjà été affecté à un centre d’examen selon les codes préalablement établis par le service d’examen depuis longtemps.

Toutefois, l’on se demande comment le MENA pourrait régler tout ça à deux semaines du déroulement du baccalauréat.

Lire d’autres ici http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus