Guinée : L’Anies poursuit le transfert Monétaire vers les ménages à Matam (Conakry)

Dans l’optique de lutter efficacement contre la pauvreté, aussi de mettre en exergue la dynamique de la prospérité partagée émis par le chef de l’État Guinéen,  l’Agence Nationale d’inclusion Économique et Sociale ( ANIES) a mis en place un volet pour le  transfert monétaire à l’endroit des ménages.

La dite opération est lancée depuis le 30 juin 2021,  sous le financement de la Banque mondiale.  Dans la commune de Matam, ils sont plus de 8 ménages à recevoir ces transferts.

<< C’est le transfert numéro 1, c’est la Banque mondiale qui a financé ces transferts.

L’ANIES démontre une fois son engagement à faire du partage de la prospérité économique pour les ménages les plus pauvres en mettant des dispositifs fiables, modèles et sécurisés dans le cadre de la lutte contre la pauvreté .

Nous avons mis des agents sur le terrain pour qu’ils puissent orienter les ménages vers les points de retrait.

L’ANIES fait un transfert aux ménages à-travers les téléphones qu’ils ont reçu . Donc, ils reçoivent 250 mille, parce-que, on le fait par payement mobile, et c’est un payement électronique. Quand ils  reçoivent les messages, ils viennent. Nous, à notre tour à-travers les assistants communautaires, ces assistants les appellent, les orientent vers les points afin de procéder au retrait >> A fait savoir Aïssatou Thiam, responsable d’accompagnement communautaire au sein de L’ANIES.

A part la banque mondiale, L’ANIES en partenariat avec YUP facilite l’ouverture des comptes à l’endroit des bénéficiaires spécifiquement dans les communes de Matam et Matoto. <<  Il y’a un engouement qui est là, les ménages sont vraiment satisfaits de ce partage .

Aux points de retrait dédiés par YUP, chaque agent est là-bas. Donc,nous les responsables aussi, nous venons vérifier l’effectif de ces agents sur le terrain.

On se dit que, est ce que ces ménages sont entrain de récupérer leur argent. Si réellement ils sont en possession de leur argent, ou-bien s’il y’a eu des problèmes, c’est à dire des gens qui n’arrivent pas à recevoir leur argent . Ajoute la responsable de la commune de Matam pour le suivi du transfert.

Et de poursuivre. << Nous avons tissé un partenariat avec  YUP  pour l’ouverture des comptes des bénéficiaires pour la commune de Matam et Matoto, sinon dans  les autres communes, telles que : Dixinn, Ratoma et Kaloum c’est ECOBANK qui s’en occupe >>.

Alsény Camara, habitant à Bonfi-marché est parmi les bénéficiaires, il dit être satisfait du geste. << J’ai reçu cet argent, ça m’a galvanisé, alors je suis content de nos dirigeants, je suis contents de la Guinée.

Où je suis aujourd’hui, j’ai pris cet argent, je suis allé faire le sacrifice de mes beaux, j’ai réussi à nourrir ma famille, j’ai pris et ça guéri un de mes parents. Nous sommes satisfaits. Je dirai même  de prendre soins aux dirigeants de L’ANIES, car ils savent travailler, ils font de bonnes choses, ça me plaît, j’ai confiance maintenant >> S’est-il réjoui

Eugène Capi Balamou pour actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus