Le REJEGUI: une nouvelle plateforme des hommes de médias lancée à Conakry

Le Réseau des Journalistes pour l’Éducation Guinéenne est la nouvelle structure des journalistes guinéens qui vient de voir le jour en Guinée. L’annonce a été faite ce vendredi à la maison commune des journalistes à travers une conférence de presse. Cette structure qui est composée d’une trentaine de journalistes issus des différents médias guinéens vise à mettre la lumière sur le système éducatif guinéen.

Dans sa déclaration, le président de la structure Mamadou Djogassy Bah de la Radio City FM, n’a pas tardé d’expliquer les maux dont sous le système éducatif guinéen avant de rappeler ses défi. «Le plus grand défi qui se présente à nous aujourd’hui, C’est l’amélioration de la qualité de notre système éducatif.  De nos jours, la situation est devenue alarmante. Manque d’infrastructures, faibles taux d’admission aux examens nationaux, baisse du niveau des apprenants, déficit d’enseignants, l’inadéquation entre la formation et les besoins du marché de l’emploi, sont entre autres problèmes qui assaillent le système éducatif guinéen. Il est temps d’agir et vite. »

Au regard de tout ce qui précède, des journalistes chargés des questions éducatives de une trentaine de structure médiatique guinéen ont d’unir leurs forces. «Nous nous sommes fixés pour objectif entre autres :Assurer la qualité des informations et un meilleur flux ;Attirer l’attention des acteurs du système éducatif guinéen sur les réalités au niveau des écoles, universités et instituts de la place ;Faire entendre la voix des sans-voix à tous les niveaux du secteur de l’éducation en Guinée ;Favoriser légalité de chances de réussite des élèves et étudiants quelle que soit leur origine sociale à travers le parrainage, l’accompagnement psycho-social et éducatif ;œuvrer pour la promotion du genre en milieu éducatif ;Participer au renforcement de capacités des enseignants et encadreurs ;Créer un cadre déchange entre élèves, Etudiants, enseignants, encadreurs et décideurs ;Contribuer à la promotion de la culture citoyenne, la non-violence à travers des actions de sensibilisation ou de renforcement de capacités. Pour réussir à bien nos missions, nous comptons sur toutes les parties prenantes de notre système éducatif notamment : les trois ministères en charge de l’Éducation, les DCE, les DPE, les syndicats, les institutions Internationales, les ONG, en un mot toutes les personnes impliquées dans le domaine. »

Mohamed Lamine Touré de la radio Bonheur FM est le secrétaire Général du REJEGUI. Il décline les activités prévues pour les 6prochains mois en ces termes. «Après cette conférence de presse, nous allons écrire   des lettres d’information aux patrons des différents médias dont les journalistes sont membres du réseau ; faire des rencontres d’échange avec la HAC ainsi que les différentes associations de presse, l’URTELGUI ; Syndicat ; AGUIPEL, etc ; Pour les examens nationaux de cette année, nous allons prendre à travers des activités comme expliquer le rôle d’un candidat, du surveillant et du correcteur. Un communiqué de presse sera aussi fait pour notre observation sur le déroulement des opérations et après la publication des derniers résultats, une conférence de presse devra suivre pour notre analyse sur les résultats. S’agissant du renforcement de capacité, nous avons deux projets : Le premier destiné à l’ensemble des membres du réseau sur le panorama du système éducatif Guinéen ; Et le second destiné à une catégorie d’enseignants sur les notions didactiques et pédagogiques» indique-t-il.

S. Camara pour http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus