Conakry : un jeune homme « surpris en en plein ébat sexuel avec une chienne au marché »

Il s’agit d’un jeune de 19 ans, menuisier de profession, venu tout récemment de la préfecture de Forecariah. Il a été surpris en plein ébat sexuel avec une chienne au marché de Gbessia, dans la commune de Matoto tard dans la nuit du 30 juin 2021, selon des sources locales.

Interrogé par Espace TV, Elhadj Mohamed Fadiga, le chef de quartier Gbéssia Cité 2, a confirmé les faits. « Au bureau, ce jeudi matin, on a trouvé un jeune dans les mains des agents de la police de proximité d’ici. Donc, je les ai fait venir dans le bureau et j’ai écouté le jeune. Il m’a dit qu’il a vu une chienne, l’a appréhendée et attachée au cou et voilà… (confirmant le passage à l’acte du jeune homme, ndlr) », a confié le responsable local.

Selon le chef de quartier, l’accusé lui a confié que c’est la troisième fois qu’il passe à l’acte avec un animal domestique. A l’en croire, il n’a pas eu d’expérience sexuelle avec une femme. « C’est un habitué des faits, selon ses dires. Parce que ce n’est pas ici qu’il a commencé. Il a reconnu l’avoir fait au moins trois fois, deux fois à Forécariah et cette fois-ci à Conakry ici, dans le marché nuitamment. Il a y a seulement quatre mois qu’il est arrivé dans la capitale pour apprendre la menuiserie. Je lui ai même demandé s’il a eu à faire des rapports avec des humains, il m’a dit que non ; que c’est seulement avec les chiennes qu’il l’a fait. Je lui ai demandé s’il est malade, il m’a dit que non. Je lui ai demandé aussi pourquoi il n’est pas allé avec les femmes, il m’a répondu qu’il n’a pas d’argent pour payer les femmes », a précisé Elhadj Mohamed Fadiga.

Le responsable de quartier déplore la dépravation des mœurs et dit se prononcer avec un cœur serré sur ce sujet. « J’ai du mal à parler de cette affaire. Je ne peux pas concevoir ce qui s’est passé. Un être humain avec un animal ? Franchement, c’est lourd pour moi d’en parler. En tant que religieux et à mon âge-là, quelles que soient les conditions, un homme ne devrait pas se permettre cela. Je parle de cela malgré moi ! Il avait fait ses études jusqu’en sixième année », a-t-il ajouté.

Aux dernières nouvelles, le jeune homme dont l’identité n’a pas été dévoilée se trouve au commissariat central de Gbéssia pour des fins d’enquêtes.

Balla Yombouno pour ledjely.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus