Conakry : lancement d’une campagne de vulgarisation du “code civil révisé” par deux ONG

http://Actuguinee.org / Après un long  plaidoyer pour l’adoption d’un code civil révisé respectueux des principes des droits humains, promulgué en 2009, des ONG de promotion et protection des droits humains la campagne de vulgarisation, afin de s’assurer de son appropriation par les populations et ainsi faciliter sa mise en implication.

Eux égard à cela deux ONG, Amnesty international Guinée et WAFRICA Guinée, sont fermement attachées à l’application des nouvelles dispositions du code civil révisé.

Dans cette optique,  elles ont lancées à Conakry, le mardi 22 juin, une campagne d’envergure pour la vulgarisation du nouveau code civil Guinéen révisé en 2019, sur ce, à travers une conférence de presse.

« Pour le tout début, on s’est constitué en collectif qu’on a appelé collectif pour des textes respectueux des droits humains. En tant qu’ONG de promotion et de défense des droits humains, il nous tenait à cœur que tous ces textes soient révisés en prenant en compte l’aspect des droits humains et d’autres questions qui nous intéresse. Nous avons donc fait un plaidoyer de plusieurs années qui a démarré depuis 2015. Ce qu’on peut dire, c’est que la version révisée du code civile de 2019 a inclut pas mal de préoccupation qu’on avait, on était donc assez satisfait pour cela. Nous avons pu avoir un texte qui prend en compte nos réalités sociétales et respecte le mieux, les droits humains. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à la partie la plus importante. Comme vous le savez, en Guinée, beaucoup de textes sont votés mais ne sont jamais vulgarisés et ne sont pas appliqués. Aujourd’hui, on veut lancer, vraiment, une campagne de vulgarisation qui permettra la mise en application de toutes les dispositions qui nous intéresse dans le texte. La campagne s’appelle Code Civil savez-vous ? Cette campagne permettra aux populations, de s’approprier du contenu de ce texte et de connaitre également, leurs droits », a dit  Hann Fatou Souaré, Directrice exécutive de l’ONG Wafrica-Guinée .

De son côté, Souleymane Sow Directeur exécutif Amnesty international Guinée, a déploré la non application des textes du nouveau code civil Guinéen.

<< Depuis 2019, ce code civil a été adopté et promulgué. Mais force est de constater que malheureusement, bon nombre d’agent d’Etat civil célèbrent encore les mariages sur la base de l’ancien code civile. (…). Alors, notre campagne intitulée “code civile, le saviez-vous” va se passer comme suit : C’est que toutes les semaines, nous allons diffuser un article de ce code sur nos plateformes Facebook, Twitter et sur notre chaîne You Tube. Nous allons le faire non seulement en français mais aussi dans les langues nationales. C’est pourquoi nous avons à nos côtés, la Direction générale de la radio rurale qu’il faut remercier de passage. C’est vrai que nous allons faire aussi des textes en français, mais pour que ça passe mieux, nous avons prévue des productions dans nos langues locales, pour que nos messages soient bien compris par les populations à la base >>. A t-il mentionné .

Eugène Capi Balamou pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus