Un enfant orphelin reçoit plusieurs coups de machette sur la figure, ses doigts coupés à cause d’une mangue à Nzérékoré

http://Actuguinee.org / C’est une scène terrible qu’on a assisté à Soulouta, l’une des sous-préfectures de Nzérékoré. Dans cette localité, un enfant qui vient à peine de perdre sa maman il y a deux mois, a reçu plusieurs coups de machette et ses doigts coupés par ses bourreaux. Selon nos informations, l’acte suicidaire s’est produit dans la journée du samedi 12 juin 2021, alors que le petit était allé faire des travaux champêtres.
A écouter l’inspecteur régional des affaires sociales qui suit de près le dossier, c’est à cause d’une mangue mûre que le petit garçon âgé seulement de 13 ans dont le nom a été mis sous anonymat, s’est vu coupé les doigts et le visage défiguré par des coups de machette engendré par ces bourreaux.
‘’ Ils sont partis au champ pour travailler. C’est là que l’enfant a aperçu des mangues, il a donc sollicité cueillir pour manger. C’est de là qu’un homme est allé l’appréhender, il lui a non seulement bastonné, mais il est allé jusqu’à lui couper les deux doigts de sa main gauche. Il lui a donné des coups de machettes au visage ainsi qu’à la main droite qu’il a aussi sectionné’’, nous a expliqué Thierno Alseny SOUARE, inspecteur régional de l’action sociale avant de poursuivre :
« C’est avant-hier que nous avons été informés par le système de protection qui est mis en place que j’ai salué pour la synergie d’action contre la traite des enfants. Quand nous avons été saisis, j’ai interpelé le commandant de la gendarmerie régional. Ce dernier à son tour a instruit le dossier pour qu’il soit directement diligenté vers la maison centrale. C’est comme ça qu’une équipe a été constituée pour interpeller les auteurs et les conduire vers la gendarmerie. Selon les témoignages, il y a eu trois personnes qui ont été impliquées. Et malheureusement il y a un aveugle qui est cité dans ce crime. C’est lui d’ailleurs qui serait l’acteur principal du crime. Mais en tant que juriste, je me suis posé plusieurs questions pour savoir comment est-ce possible qu’une personne aveugle, puisse avoir une machette, à lui seul commettre un tel crime ? A moi seul si je vais voler une mangue pour manger pas pour vendre, quand quelqu’un dit c’est qui, je prends la fuite. Alors comment un aveugle à lui seul peut sectionner les doigts de l’enfant, une partie du bras droit et défigurer complètement le visage de l’enfant sans l’aide de quelqu’un ?’’, s’interroge l’inspecteur régional de l’action sociale.
L’enfant est arrivé dans un état critique à l’hôpital régional de Nzérékoré où il a été admis aux soins intensifs. Il a retrouvé la conscience et accepte de collaborer avec ces parents qu’il refoulait au début.
« D’après ce que les parents ont dit, l’enfant a reçu des coups de machette par un vieux. Donc nous l’avons reçu dans un état d’agitation, dans un état critique. Au début, il n’acceptait même pas de collaborer avec ces proches, mais maintenant, ça va mieux, parce qu’il y a eu une amélioration. L’enfant a retrouvé sa conscience, il coopère maintenant avec tout le monde », nous a confié Docteur KEITA Lamine, médecin-chef du service des soins intensifs et de la réanimation.
Pour leur part, les parents du petit garçon sous le choc, n’ont pas accepté de se prêter à nos questions.
Jean Kouloubo KALIVOGUI, correspondant régional en Guinée forestière pour Actuguinee.org.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus