Nzérékoré : Quand Yakouba Traoré, inspecteur régional des hydrocarbures se heurte à l’hostilité des gérants de stations

http://Actuguinee.org / L’annonce du gouvernement guinéen sur une éventuelle augmentation du prix du carburant à la pompe a provoqué une crise dans plusieurs villes du pays. Alors que des spéculations qui courent dans le pays font croire que cette augmentation est prévue pour le 1er du mois de juin.2021

A Nzérékoré, plusieurs stations avaient déjà fermées ce weekend dans le but de conserver le stock qui leur reste en attendant cette date.

Ce lundi 31 mai 2021, l’inspecteur régional des hydrocarbures en Guinée forestière a déploré cette attitude des gérants de la place. Après le communiqué du ministère des hydrocarbures ce dimanche 20 mai, qui a déclaré des sanctions contre des contrevenants, des dispositions ont été prisent à Nzérékoré pour pousser les gérants qui avaient fermés de reprendre le service.

« Ce qu’on a constaté depuis hier soir, c’est qu’il y a certains gérants de station qui font la rétention des stocks dans le but de faire de la spéculation. Parce qu’il y a des éventuelles augmentations du prix du carburant, donc ces gérants veulent profiter de la situation, en refusant de donner des produits aux citoyens », déplore Yakouba Traoré, inspecteur régional des hydrocarbures en Guinée forestière, tout en rassurant la population.

« On passe de station en station, là je vous donne l’assurance, que toutes les stations qui ont du carburant vont vendre. On a trouvé que deux stations avaient expressément fermées. Ils ont du carburant, mais ils refusent de vendre. Là, les instructions ont été données et ils ont ouvert. Les stations aussi qui n’ont pas de carburant, on fera le maximum pour l’approvisionner aujourd’hui », rassure-t-il.

Cependant, des gérants de station font le semblant de servir. Ils servent quelques véhicules à la présence des autorités et arrêtent le service au départ de celles-ci.

‘’Ils ont commencé à servir en présence de l’inspecteur. Mais dès qu’il a quitté, ils ont dit qu’il n’y a pas de carburant’’, se plaint un client.

Du coté des stations-service, certains accusent le retard du dépôt, dans la livraison des commandes. Ils pointent aussi du doigt certains citoyens qui s’approvisionnent pour garder une bonne quantité avec eux en attendant l’augmentation.

« Nous n’avons que 3000 litres d’essence. C’est ce que nous sommes en train de vendre. Et depuis jeudi, nous sommes en manque de gasoil, nous avons fait la commande mais jusque maintenant, nous n’avons pas encore reçu de stock. Ces deux jours-là, les citoyens ont beaucoup acheté du carburant. Ils viennent s’approvisionner dans des bidons, dans le but de garder avec eux à la maison », nous a confié un gérant de station.

A suivre

Jean Kouloubo KALIVOGUI, correspondant régional en Guinée forestière pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus