Union Africaine : Pour une société civile non rangée en Afrique! (Par Souleymane Doumbouya )

http://Actuguinee.org / Une étude diagnostique d’une  organisation proche de l’Union Africaine, vient d’épingler plusieurs faîtières et représentations d’ONGs internationales évoluant en Afrique, un seul mal comme dénominateur commun : leur forte propension du domaine politique !

En effet, c’est comme si les problèmes qui assaillent que sont: l’analphabétisme, les mutilations génitales féminines et Excision ou plusieurs autres violences basées sur le genre, les questions de VIH SIDA, paludisme, Tuberculose, etc. N’interessent plus personne !

Ici en Afrique de l’ouest, celles (société civile) de la Guinee et de la Côte d’ivoire, ont été particulièrement taxées de politisées mais il faut reconnaître que pis de cette situation très regrettable, il est de notoriété publique, qu’elles sont même devenues ethniques à l’image des partis politiques fondamentalement assis sur base communautaire et qui les contrôlent aujourd’hui au biais de militants extrémistes et fieffés qui démissionnent la nuit des instances supérieures de leur organisme politique et au petit matin, se font copter ou bombarder le lendemain comme représentants locaux de ces farfelues ONG internationales. Une manière de se faire crédibles sous le nouveau manteau d’une structure apolitique !!!

Cette complicité active de ces fameuses ONGs qui volontairement foulent au pied non seulement leur propre convention d’établissement mais deviennent caution morale en toute connaissance de cause car se faisant echo des inepties et balivernes racontées  dans leur tribune. Au finish, se sont  des rapports partiaux et partisans cobrandés publiés çà et là et relayés par des ONGs devenues de vrais suppôts et officines à la dévotion de politiques tapis dans l’ombre!

Si rien n’est fait pour pallier à de telles pratiques très dommageables pour l’opinion publique et la vérité, c’est toute la crédibilité de cette belle voie médiane qui risque de prendre un sacré coup avec pour conséquence, de ne livrer qu’un environnement bipolaire fait de manichéisme !

Ce problème de gouvernance interne au sein de la société civile africaine et singulièrement guinéenne, mérite d’être suffisamment dénoncée. A cet effet, j’ai l’honneur de l’inviter à plutôt faire face :

– À  la professionnalisation de ses ONGs membres;

– À travailler à  son unification ne serait-ce que pour l’obtention d’une plateforme minimale de concertation entre acteurs non étatiques en vue d’être une force réelle de propositions ;

– À  l’érection ou l’édification d’un vrai espace de dialogue social pour contribuer à apaiser davantage l’espace public car la paix reste la condition sine qua non d’un développement harmonieux et durable.

Bonne fête aux afro – optimistes!

Souleymane Doumbouya ,Juriste

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus