Dialogue politique et social en Guinée : L’opposant Lansana Kouyaté dénonce un vice de forme et pose une condition pour sa participation (Exclusif)

Forces vives, acteurs politiques et institutionnels vont-ils discuter pour décrisper le climat politique tendu au lendemain des douloureux incidents survenus lors récentes élections législatives, référendaires et présidentielles ?

Fin janvier, le Président Alpha Condé a pris un décret instaurant un ‘’ cadre permanent de dialogue politique et social ‘’ suivi de la nomination d’un haut dignitaire du régime ‘’Lansana Conté” au poste de secrétaire permanent de ladite structure.

Sceptique, le Président du Parti de l’Espoir pour le Développement National Lansana Kouyaté y voit déjà une anomalie qui entache le processus enclenché.

« Ce que les gens ne savent pas, c’est qu’on est autour de la table, quand en coulisse, l’accord a été déjà obtenu. Tout dialogue sérieux, c’est ça. C’est-à-dire, le dialogue n’est même pas connu, ça se fait et c’est après qu’on vient autour de la table pour annoncer les résultats mais cela devient le résultat officiel », déplore le diplomate qui soupçonne par ailleurs le régime d’Alpha Condé, de jouer à la diversion vis-à-vis de l’opinion et de la communauté internationale.

Raison pour laquelle, Lansana Kouyaté pose une condition avant de se prononcer s’il ira ou non à ce dialogue.

« Le PEDN n’a jamais changé de position. On n’ira pas à ce dialogue tant qu’on n’a pas la preuve que les accords qui seront obtenus seront appliqués or, tout laisse à croire que le Président de la République cherche à gagner du temps. Quand le temps passe, le reste ,il s’en fout. Ça s’est vu, je peux citer N cas », a martelé l’ancien Premier Ministre guinéen joint au téléphone par l’antenne régionale d’Actuguinee.org.

Mamadi CISSE, correspondant régional-Kankan

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus