Nzérékoré / L’union Kpèlè s’insurge contre le maire de Nzérékoré : « Il n’a qu’à se méfier, on l’appelle à la discipline »

Le maire de la commune urbaine de Nzérékoré, Moriba Albert Délamou est pointé du doigt par l’Union Kpèlè, la plus grande structure qui réunit en son sein l’ethnie Kpèlè à Nzérékoré. Le maire est accusé d’ingérence dans des affaires de la communauté. Selon nos informations, Moriba Albert Délamou serait entrain de mener des démarches pour créer une structure parallèle à l’Union Kpèlè, dans le but de diviser les kpèlè.

Réunis à leur siège ce mercredi 28 avril 2021, les membres de cette structure se sont acharnés contre le maire, l’invitant à se retirer de la gestion de tout ce qui est communautaire à Nzérékoré. Selon eux depuis le décès du défunt Molou Holomo Hazaly Zogbélémou, Moriba Albert Délamou a toujours jouer à la zizanie entre l’ethnie Kpèlè dans le choix du patriarche. Chose qui ne relèverait pas de ces attributions.

« L’histoire de la mise en place du patriarche, a révélé que c’est à la famille Zogbélémou de faire le choix. Les rencontres se sont tenues, et le patriarche Lambert Goikouya a été choisi. Il a été présenté aux communautés kpèlès et intronisé solennellement. Mais ce processus a été attaqué par l’autorité de la place surtout le maire. Aujourd’hui le patriarche est en fonction. Qu’est-ce qu’il trouve encore comme moyens, c’est de créer la même confusion, au niveau de la structure de l’Union Kpèlè. En essayant de créer une structure parallèle, comme ils ont souvent l’habitude. Le maire veut toujours créer de fissures, des mésententes. Il est en train de faire des jeux en contactant des gens, pour qu’ils acceptent être à la tête de l’Union Kpèlè. Alors que ce n’est pas lui qui doit mettre cette structure », s’est insurgé Aimé Kolié, président de l’Union Kpèlè, avant de poursuivre :

« On l’appelle à la prudence et à la discipline. Il n’a qu’à s’en méfier. On l’a convoqué à plusieurs reprises à Kéréma, pour qu’il comprenne et qu’il se retire de cette affaire. Il dit toujours qu’il a compris, mais il continu à agir. Mais cette fois-ci, il faut qu’il comprenne. On informe tout le monde. Toutes les communautés qui sont là on les prend à témoin », a alerté le président de l’union Kpèlè.

Interpelé, Moriba Albert Délamou, n’a pas reconnu les faits. Il se dit blanc comme neige dans cette affaire dont il est accusé. Selon lui, il ne s’est ingéré d’aucune affaire communautaire de la ville. « Tout ce qui est communauté, je ne suis pas dedans », a mentionné le maire de Nzérékoré.

A suivre…

Jean Kouloubo KALIVOGUI, correspondant régional en Guinée Forestière pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus