Violence à Nzérékoré : Le gouverneur Mohamed Gharé brise le silence et prend une décision

Suite aux dernières violences à connotation ethnique que la ville de Nzérékoré a connu en ce mois de ramadan, le gouverneur de la région administrative de Nzérékoré, Mohamed Gharé a brisé le silence ce lundi 26 avril 2021 pour prendre une décision. Si c’est le bruit produit par une moto sans échappement qui a été à l’origine des violences du samedi 24 avril 2021, violence qui a causé la mort d’une personne, les motos qui n’ont pas d’échappement sont désormais interdites dans la circulation à Nzérékoré.

C’est la nouvelle décision que vient de prendre le gouverneur de Nzérékoré. Selon lui, l’incident qui s’est produit le week-end dernier au terrain ”refugié n’était pas d’une connotation ethnique, ni religieuse. C’est le mauvais comportement d’un citoyen perturbant la prière des fidèles musulmans qui a été à l’origine des violences.

« Ce qui s’est passé, n’est ni religieux, ni ethnique. C’est le mauvais comportement d’un individu qui n’a pas été digéré par des jeunes qui a provoqué ces incidents. Pendant que les fidèles musulmans étaient en train de prier, un citoyen s’est permis de passer à plusieurs reprises auprès d’une mosquée avec une moto sans échappement. Les fidèles qui étaient à la prière n’ont pas réagi. Mais c’est plutôt un groupe de jeunes indigné du comportement du jeune, qui l’ont intercepté. C’est là tout à commencer, parce qu’à Nzérékoré, quand il y a un problème, les gens viennent de partout pour se mêler sans chercher à savoir réellement ce qui s’este passé. C’est pourquoi j’ai pris des dispositions. Toutes motos sans échappement, sont interdites dans la circulation dans la ville de Nzérékoré, à partir de l’instant. J’ai demandé aux services de sécurités d’arrêter toutes personnes qui va désormais circuler sur une moto sans échappement dans la ville de Nzérékoré. La moto sera saisie et l’auteur sera également sanctionné », a confié Mohamed Gharé, gouverneur de la région administrative de Nzérékoré.

Les incidents du samedi ont provoqué la mort d’un jeune qui selon les explications n’habitait pas dans le quartier. Il serait venu rendre visite à sa maman qui est domicilié dans le quartier avant d’être victime de ce coup fatal qui lui ôté la vie. Selon le gouverneur de Nzérékoré, les enquêtes sont en cours pour trouver les coupables pour qu’ils puissent répondre de leur acte.

Jean Kouloubo KALIVOGUI, correspondant régional en Guinée Forestière pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus