Cellou Dalein Diallo sur le deuil national décrété par Alpha Condé suite au décès d’Idriss Deby Itno : « Je ne vois pas l’opportunité d’imposer un deuil national à notre pays… »

Au lendemain de l’annonce de la mort du maréchal Idriss Deby Itno, le chef de l’État guinéen a décrété un deuil national de 24 heures. Une décision que ne comprend pas le président de l’UFDG étant donné qu’Idriss Deby Itno n’est pas guinéen.
Dans « Mirador » de la radio Fim fm, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dit ne pas voir l’opportunité d’imposer un deuil national à la Guinée.
« je ne crois pas qu’on ait l’habitude de décréter des deuils pour la mort de chefs d’États étrangers même quand il s’agit de nos amis. Habituellement, les chefs d’États présentent les condoléances, se rendent aux obsèques des chefs d’États défunts. Mais décréter un deuil pour un autre chef d’État africain, pour un collègue, je crois que c’est la première fois que j’entends parler de ça. C’est la conception du pouvoir par Alpha Condé. Le pays l’appartient. Sinon, je ne vois pas l’opportunité d’imposer un deuil national à notre pays étant donné que c’est un chef d’État étranger qui est décédé. Je comprendrai parfaitement qu’il compatisse à la douleur du peuple tchadien, qu’il prenne part aux obsèques mais décréter une journée de deuil national, ce n’est pas courant. Ce n’est pas dans les pratiques » a souligné Cellou Dalein Diallo.
Aux dernières nouvelles, le président Alpha Condé est en route pour N’Djamena pour prendre part aux obsèques de son « Ami » Idriss Deby Itno, prévues demain vendredi 23 avril.

Sadjo Bah pour http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus