Cellou Dalein Diallo : « La fermeture des frontières contribue à tuer la production nationale et augmenter les prix »

Depuis quelques mois, la Guinée a fermée sa frontière avec le Sénégal pour une question de « Sécurité intérieure » L’une des conséquences de cette fermeture est l’augmentation de prix de plusieurs denrées sur le marché guinéen.
Ce mercredi 14 avril, le président de l’UFDG a abordé la fermeture de la frontière avec le pays de Macky Sall. Selon Cellou Dalein Diallo, la fermeture de la frontière contribue à tuer la production nationale.
« La fermeture des frontières a une incidence sur l’inflation. Il y a des produits fabriqués dans les pays voisins à un prix moyen que les produits importés de la Chine ou de l’Europe. Lorsque vous fermez la frontière, ces produits n’arrivent plus. Dans le cadre de la CEDEAO, il y a des exonérations d’impôts sur les produits fabriqués dans l’espace CEDEAO » a expliqué d’abord Cellou Dalein Diallo avant d’ajouter : « La fermeture de la frontière contribue non seulement à tuer la production nationale mais aussi à l’augmentation des prix sur le marché. La Guinée exporte vers le Sénégal et lorsque vous supprimez ce marché, les producteurs ne peuvent plus placer leurs marchandises et ne pourront plus produire. Tous les pays cherchent à accroître les exportations pour booster la production nationale et accroit la richesse nationale. Et la Guinée en fermant les frontières tue les petits producteurs de fonio, de légumes, de pommes de terre qui avaient un débouché au Sénégal »
Pour rappel, la Guinée a fermée sa frontière avec le Sénégal avant la présidentielle du 18 octobre 2020. Et lors d’un déplacement à Fria, le président Alpha Condé a indiqué que ceux qui veulent déstabiliser la Guinée le font à partir du Sénégal.

Sadjo Bah

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus