Guinée / Télécoms/Le «Wifi pour tous », un scandale !

Lu sur Guinee7.com / Sur le boulevard Telly Diallo, ce lundi matin, vers la Banque nationale de Guinée (BNG), un jeune-homme, gérant d’un « télé centre » affirme connaitre l’existence d’un « Wifi pour tous », mais n’a jamais réussi à s’y connecter.

Comme lui, nous tentons l’expérience. Nous retrouvons le nom (voir image ci-dessous). Pas plus. Et comme ça ne marche pas.  Nous continuons notre aventure vers le Boulevard select. Le nom du fameux wifi retrouvé près de la BNG a disparu. Nous savons que les endroits sont censés avoir le précieux sésame, mais…

De la gauche vers la droite, vers le Boulevard Select et vers la Banque

Demi-tour. Direction, le rond-point du marché Niger vers l’ancien local de la BICIGUI. Ici, le Wifi est affiché. Une douzaine de tentative nous a permis d’ouvrir une page d’accueil avec l’effigie du président Condé. Et non sans un mot de passe, SVP !

Pour tout dire, le « Wifi pour tous » de Said Oumar Koulibaly, ministre des Télécommunications et de l’Economie numérique, lancé avec tambour et trompette, en octobre dernier, à quelques jours de la présidentielle, ressemble à de la poudre de perlimpinpin contre la faiblesse de la connexion à Internet.

On se rappelle qu’en lançant son « Wifi pour tous » dont la phase pilote –six mois- devrait prendre fin ce mois d’avril 2021, Moise, c’est le petit nom du ministre, a, à l’époque, fait croire qu’une cinquantaine de bornes « WIFI pour tous », étaient déjà installées dans la ville de Conakry. Et pour y accéder, il suffisait simplement de sélectionner à partir du Wifi d’un smartphone ou d’un ordinateur le nom « Wifi pour tous », activer la connexion et hop, naviguer gratuitement sur internet !

Dénicher une personne qui s’est connectée par ce Wifi à Conakry est aussi périlleux que trouver une aiguille dans une botte de foin. Et pourtant, selon nos investigations, le projet a couté environ 2 millions de dollars [plus de 20 milliards GNF]. Ce que des spécialistes trouvent exorbitants surtout pour un service qui n’existe presque pas.

Pour plus d’informations, nous avons joint le ministre Koulibaly qui, laconiquement a attesté que « le projet est en cours ».

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus