Guinée : « les mois à venir, les prix à la consommation vont augmenter,…» prévient Dr Ibrahima Kassory Fofana, premier ministre

Au lancement de Guinea Forum Business, le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofa a préparé l’opinion des guinéens à un lendemain encore difficile.

« Dans le contexte actuel de bouleversement des systèmes productifs et de l’activité économique de manière générale en raison de la Covid-19, la nécessité d’un cadre de dialogue structuré public et privé est plus que pertinente. Elle est rendue impérieuse pour renforcer la résilience de l’économie. Ce dialogue est indispensable en effet pour mieux cerner les obstacles, repérer les opportunités et concevoir les interventions pour l’amélioration significative de l’environnement des affaires et la promotion d’un meilleur développement du secteur privé. L’objectif, c’est d’aider le secteur privé à se développer. Nous, en tant que gouvernants nous ne sommes des créateurs de richesses. Notre rôle se limite à la facilitation pour que le secteur privé, créateur de richesses crée les richesses. Dois-je mentionner que, malgré la résilience dont nous faisons montre, les mois à venir vont être durs parce que les conséquences de la covid sur le plan international vont se ressentir. Ceux du secteur privé le perçoivent déjà. Nous faisons face à une inflation importée. Pourquoi ? La contraction de l’activité économique ou de la demande globale a poussé tous les prix à la hausse, y compris les prix des services. C’est pour cela qu’on observe que le coût de transport des conteneurs a augmenté en Guinée. Résultats : les prix à la consommation vont augmenter. Dans une situation économique nationale ou hélas, nous produisons peu, il faut le dire, à ce niveau nous avons moins de résilience que les pays voisins comme la Côte d’Ivoire où la protection nationale en terme agricole est très importante. Nous, à l’inverse, nous importons tout. Ça signifie que les défis sont importants. Dans une situation si difficile que celle-là, il n’y a que l’interaction entre le secteur privé et les pouvoirs publics pour pouvoir ajuster les situations pour s’en sortir»a alerté  Kassory fofana.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus