Mandiana : Quand l’administration publique expérimente le slogan ‘’Gouverner autrement” du Président Alpha Condé

 La nouvelle approche de gouvernance clamée par le Président de la République fait tache d’huile au sein des services publics de la préfecture de Mandiana. Les jours ouvrables, les chefs de service munis de masques bucco-nasaux assistent à la montée des couleurs dans l’enceinte du bloc administratif préfectoral et sont soumis au quotidien à des exercices de contrôle de présences comme l’explique Mohamed Lamine Doumbouya le préfet de la localité :

« J’estime bien que toute décision, toute initiative que Monsieur le Président de la République prendrait dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des guinéens mais dans le cadre d’une très bonne gouvernance en Guinée, Mandiana s’alignera comme il l’a toujours fait derrière son champion le Pr Alpha Condé. Nous, les autorités administratives, depuis que ce terme ‘’Gouverner autrement” a été lancé par Monsieur le Président de la République, je vous avoue que les travailleurs à tous les niveaux ,ont pris cette situation avec beaucoup de sérieux. Le matin ,il y a un registre qui est là. Les gens viennent s’enregistrer à l’arrivée et au départ à 16h 45mn. Cette initiative est en train de donner de très bons résultats », soutient-il.

Ces contraintes s’inscrivent dans la dynamique d’accroître le rendement des services publics notamment dans le cadre de la mobilisation des recettes :

« Nous avons fait une réunion avec les maires et les services d’assiette de la préfecture. L’appui que l’Etat fait aux collectivités à travers l’ANAFIC et le FODEL c’est très bon mais, les propres ressources de nos collectivités, il faut les mobiliser ».

 Pour venir à bout de ses ambitions, Mohamed Lamine Doumbouya veut-il s’inspirer de la GARE ( la Gestion Axée sur Résultats). C’est le moins que l’on puisse dire en raison des instruments de mesure qu’il compte mettre en place dans les jours à venir.

« La semaine prochaine [ à compter de lundi 15 mars ndlr ] tous les services de recette de la préfecture vont signer un contrat de performance et d’objectif. Tous ceux qui atteindront l’objectif, la préfecture écrira à son département avec les mentions, les remerciements et les satisfécits qu’on adressera à son ministère mais, le service aussi qui n’atteindra pas cet objectif, nous écrirons à son département avec proposition de sanction. Donc, voila ce que nous sommes en train de faire pour mettre de l’ordre parce que Monsieur le Président de la République est sur cette voie et je vous assure que nous aussi, sommes sur cette voie, nous l’accompagnerons aussi et ça donnera de très bons résultats », a promis le préfet de Mandiana.

Cette démarche ne risque-t-elle pas d’être impactée par la double maladie virale qui sévit dans le pays ?

Notre interlocuteur promet d’être flexible en cas de nécessité.

« Cette situation est très embarrassante aussi. On veut avoir de très bons résultats avec les services qui ont la volonté, le courage de faire le travail mais quelque-part nous sommes confrontés à ces épidémies. Force est de reconnaître que l’épidémie à coronavirus et Ebola sont une réalité  aujourd’hui dans notre pays. Quand cela est là, il y a ses effets négatifs aussi mais, nous ferons en sorte que chacun puisse faire son travail dans la mesure du possible parce que nous aurons toutes les passibilités d’apprécier le travail. Là où le coronavirus et Ebola vont être évoqués, cela sera examiner avec bienveillance » a-t-il conclu.

Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus