Siguiri : Une maison et tout son contenu calcinés, les sapeurs-pompiers accusés d’avoir joué au « médecin après la mort »

Un incendie d’une rare ampleur s’est déclaré ce mardi 23 février aux alentours de 20 h au quartier Téléladji dans la commune urbaine de Siguiri. Une maison d’habitation de quatre pièces et tout son contenu ont été réduits en cendre. Alertée, l’équipe de sapeurs-pompiers s’est rendue sur place pour maitriser les flammes mais en vain car la quantité d’eau à bord du camion-citerne était insuffisante. Elle aurait alors rebroussé chemin pour faire le plein au fleuve.

Cette attitude  est sévèrement critiquée par une partie des citoyens et médias locaux.

Joint par l’antenne régionale d’Actuguinee.org, un responsable des sapeurs-pompiers rejette en bloc ces allégations et parle d’alerte tardive du numéro vert par les victimes.

« Les victimes nous ont appelés tardivement parce qu’elles n’avaient pas notre numéro. Dans de pareilles circonstances ,ça trouve que le feu est à un degré difficile à maitriser. Notre équipe a fait l’intervention jusqu’à ce que son eau est finie alors que le feu n’était pas encore totalement éteint. Donc, elle a fait un deuxième tour au bord du fleuve pour faire le plein mais à son tour, le feu avait déjà fini par tout brûler », a déclaré Karim Bangoura commandant adjoint des sapeurs-pompiers de Siguiri.

 Poursuivant, notre interlocuteur évoque l’hypothèse d’un désagrément auquel ses agents son souvent confrontés sur les sites d’incendie.

« Cette pénurie d’eau peut être occasionnée par une augmentation de la pression d’eau qui fait 500 litres par minute. A Siguiri ici ,on a constaté que si nous sommes sur le terrain d’incendie, les gens ( volontaires ndlr ) viennent nous empêcher. Et au lieu d’envoyer l’eau au niveau du foyer de feu, on la dégage n’importe comment. Peut-être c’est ce qui a fait qu’ils n’ont pas pu maitriser le feu en temps réel sinon le camion bouge toujours avec le plein , c’est-à-dire huit-mille litres d’eau », tranche le commandant Karim Bangoura.

Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus