Agro-industries : L’usine de jus de fruits de Kankan de nouveau à l’arrêt, le PDG Sorel Doumbouya dans la nase…

L’Usine de fruits de Kankan est dans un état de mort clinique depuis plusieurs années . Inaugurée en 1967 par Ahmed Sékou Touré en compagnie de son homologue du mali, Modibo Keita. Après sa privatisation, la pionnière de l’industrie des fruits de Guinée passe de vie à trépas après avoir été ressuscitée par le PDG de Djoliba international, Sorel Doumbouya. Conséquences : Les producteurs et les employés se sont retrouvés dans la dèche et dans l’inactivité..

Tout le monde sait qu’avec la deuxième république, la quasi-totalité de ces unités industrielles ont été victimes d’une privatisation sauvage et cela au détriment du peuple de Guinée.

C’est justement dans le souci de faire revivre la production nationale que le ministère de l’industrie sous Alpha Condé a mis à la disposition des opérateurs économiques désireux certaines de ces unités industrielles.

L’usine de jus de fruits de Kankan sera cédée à l’entrepreneur Sorel Doumbouya, pour un départ les producteurs ont bénéficié des avantages de cette unité industrielle. Leur production a été achetée et les premiers produits finis mis en vente et présentés à la télévision nationale ont été un réel motif de satisfaction.

Mais hélas, cette situation n’a été qu’éphémère car les producteurs de la région se sont retrouvés à la case de départ.

Au lieu que leurs productions n’alimentent l’usine, ils se sont retrouvés face au refus avéré dans un premier temps des responsables de l’usine de prendre ces productions. Aucune raison n’a pourtant été donnée aux producteurs pour qu’ils sachent ce que l’on reproche à leurs productions.

C’est ainsi des tonnes et des tonnes de mangue, d’orange, de mandarine et de pamplemousse vont pourrir dans leurs mains. La joie de la relance de cette unité industrielle s’est muée en amertume on peut dire même en désespoir.

Ce qui est difficile à comprendre c’est l’obstination de l’opérateur à vouloir maintenir cette industrie alors qu’il n’a pas le temps matériel pour ce domaine.

En tout cas, l’histoire récente prouve que, seule la transformation des produits locaux dans les unités industrielles peut apporter un profit aux planteurs de la région.

A quand la reprise de l’usine de jus de fruits de Kankan?,Quand on ne connait pas la réponse à une devinette donnée, on donne la langue au chat

Ibrahima Traoré pour http://Actuguinee.org / Tel : 629 46 29 29

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus