Lettre de Leral à Diary Sow « Sortez de votre trou, nous avons tout compris des 09/20 »

Leral.net a tenu à écrire à notre chère sœur Diary Sow, perdue de vue il y a quelques jours. Tout le Sénégal attendait de vous un mental de femme brave, à l’image des légendaires héroïnes, tant chantées. Que Diary soit inspirée de ces dernières, citées en exemple. Leral vous demande de reprendre au plus vite vos esprits, tout en ayant pitié d’une population sénégalaise, soucieuse de votre devenir et avenir. Comprenez que l’échec est régulièrement un début de réussite. Seulement, « nous avons tout compris ! ». 09/20 de moyenne dans une école comme Louis-le-Grand n’est pas la fin du monde. Il ne faut pas suivre votre orgueil d’élève excellente…

Lettre de Leral à Diary Sow: « Sortez de votre trou…, nous avons tout compris des 09/20 » Lettre de Leral à Diary Sow: « Sortez de votre trou…, nous avons tout compris des 09/20 »

Leral, tenant à vous écrire cette lettre, est de loin dans une logique de verser dans le dilatoire et de la tergiversation. Après avoir fait un travail de recoupement auprès de sources habilitées, Leral a découvert le pot aux roses de votre fugue. Considérant l’espoir que vous représentez pour toute une Nation, il serait nécessaire de vous écrire cette lettre pour dire la vérité et vous prier de sortir de votre planque.

Chers concitoyens, vous vous demandez certainement, les motivations derrière cette implication de Leral.net. Mais, retenez bien que notre excellente Diary a planifié sa disparition, pour échapper à une torture psychologique, à la calomnie et la médisance. Parce que tout simplement, dans cette école d’excellence où elle se trouve, une moyenne de 09/20 serait synonyme d’un rang de « Ndaaré », c’est-à-dire dernier de la classe.

Comprenez que Diary avec sa note de 09/20 a été la dernière de sa classe. Point de surprise ! Puisque dans ces établissements, fréquentés régulièrement par des surdoués, un élève décrochant même une note de 14/20 est dernier de sa classe.

Deux fois meilleure élève du Sénégal, partie en France et orientée dans une école de prestige, telle Louis-le-Grand, notre chère Diary a trébuché certainement et se retrouve avec une note inférieure à celle de ce que devrait avoir le dernier de la classe de surdoués.

Ainsi, habituée des podiums d’excellence et des classements de première dans ses classes antérieures, Diary peine à supporter cette nouvelle réalité qui s’impose à elle. Normal, dit-on, après avoir intégré la pépinière de l’élite française, en classe préparatoire au concours des grandes écoles, Diary refuse la médiocrité.

Malheureusement, au lieu de faire face, elle a préféré s’éclipser et se volatiliser dans la nature. Elle est « attributaire » d’un destin tout tracé ou forcé, une brillante carrière en attente. Et, elle représentait l’espoir de tout un pays, où ce genre de grand destin est devenu une rareté et pourrait être une émulation pour d’autres cracks sénégalais à venir.

Face à la pression, elle a peut-être « pété un câble », fait une dépression comme cela arrive souvent dans les classes préparatoires, où les abandons pour surmenage, dépression, sont légion. Diary Sow pourrait bien être dépassée par les enjeux. Face à la pression de tout un pays, elle a peut-être, craqué, choisissant de disparaître un moment, afin de revenir faire face à la situation.

Nous, Leral, nous imaginons votre peine, chère Diary… la souffrance morale, psychique et psychologique qui vous anime. Mais, de grâce…reprenez vite vos esprits. La vie continue…et il y a de belles opportunités devant vous. Vous êtes jeune, 20 ans, ce n’est pas encore l’aboutissement d’une vie. Compétitrice innée, vous avez déjà, sauté des pans de la vie comme des haies. Sachez que dans une course, il est possible de trébucher, de tomber et de se relever.

Etant une croyante, une référence qui inspire beaucoup de jeunes élèves sénégalais, donnez-nous encore, l’occasion de voir inscrire votre nom en lettres d’or sur la liste des grandes réussites du pays. Et sachez que, c’est possible. Il suffit juste de s’armer à nouveau de courage, d’être davantage motivée, pour reprendre le cours normal de vos études.

Sortez de votre trou… Nous avons compris. Faites juste l’effort de vous signaler. Ne serait-ce que pour votre mère qui, probablement, traverse les plus durs moments de sa vie. « Goor Nga, Jambar Nga », sachez que vous avez essayé. Ça suffit… Comprenez tout simplement, que la vie est un éternel combat, nécessitant une forte dose de courage pour l’atteinte des objectifs.

Signalez-vous sœur Diary. Ce serait un acte de bravoure et de courage. A défaut, le Sénégal, ainsi que votre famille ne vous pardonneront pas.

Leral vous prie de faire preuve de dépassement.

Diary please !

Avec Leral.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus