Bataille pour le patriarcat de Nzérékoré : Le deuxième patriarche sera intronisé ce lundi, ça risque de plonger la ville dans des troubles….

David Mansa Zogbelemou, sera intronisé lui aussi ce lundi 18 janvier 2021, comme patriarche de Nzérékoré. Comme pour dire que la ville de Nzérékoré aura désormais deux patriarches. La cérémonie aura lieu au quartier Dorota où plusieurs personnes sont invitées. Le 08 janvier dernier, Lambert Koikouya Zogbelemou, a été intronisé comme patriarche au quartier Koutiyapoulou par ses paires. Ceux-ci s’insurgent contre le maire qui selon eux, a une main noire derrière cette affaire d’intronisation de David.

Interrogé, Edmond Gamys Zogbélémou, secrétaire général de la notabilité des Zogbélas de Nzérékoré, a confié que le maire n’a aucune autorité d’introniser un patriarche dans une ville.

‘’On a déjà intronisé un patriarche. Si nous entendons encore qu’on doit introniser un autre patriarche à Dorota, on ne sait pas qui va introniser qui et celui qu’on va introniser va gérer Nzérékoré, sur quel plan à Nzérékoré. Le maire qui a déjà fait son choix a été claire pour dire que lui, son patriarche, c’est David. Je sais que le maire met ces responsables locaux. Mais je n’ai jamais entendu un maire intronisé un patriarche. Plutôt c’est le patriarche qui choisit un de ses fils, pour le présenter comme candidat à la mairie mais pas l’inverse. C’est une insulte pour nous les Zogbelas, qu’on dise qu’on a intronisé un Zogbelemou et après qu’on dise non, il faut encore un autre Zogbelemou. Mais pourquoi le maire se mêle dans l’affaire des Zogbelemou », s’interroge-t-il.

Aux dire de Madame Hélène Zogbélémou membre de la famille Zogbéla qui pointe aussi du doigt Moriba Albert Délamou, le maire, c’est une mise en scène que le camp de David est en train de faire. Selon elle, il n’ya jamais deux patriarches dans une ville.

« Tout ce qu’ils sont en train de faire ce lundi, c’est une mise en scène et il n’y a pas deux patriarches. Et un patriarche, ne s’intronise pas dans un terrain de football. On a appris qu’il est financé et qu’il aurait  reçu une somme de 50.000.000Gnf. Je crois que c’est l’utilisation de ces 50.000.000Gnf, qu’ils sont en train de justifier comme ça. Mais il faut dire à ces hauts cadres que ce n’est pas l’argent qui va jouer dans la famille », confie-t-elle.

Dans une de ces récentes sorties, le maire de la commune urbaine de Nzérékoré avait confié que si c’est en intronisant des patriarches que la paix va régner à Nzérékoré, qu’il ne sera donc pas l’obstacle pour contre caler l’intronisation d’un patriarche dans la ville de Nzérékoré.

La famille Zogbélémou s’inquiète que cette affaire de patriarcat ne crée une polémique qui puisse plonger la ville dans des troubles. Madame Hélène Zogbélemou appel les citoyens à la retenue.

« Les gens sont venus nous voir pour nous dire, n’acceptez pas que David soit à la tête du patriarcat. Il n’est pas interdit qu’il soit dans le conseil, mais pas comme patriarche. Nous nous ne voulons vraiment pas qu’il y ait des bavures à Nzérékoré. Ce n’est pas parce que nous le souhaitons, mais cette manière de faire, peut irriter des gens. Le maire en intronisant David comme patriarche, ce qu’il évite, c’est ce qui risque de se produire. Nous voulons qu’il y ait de la retenue et on dit à la population que le patriarche est intronisé, on a plus besoin d’introniser un autre patriarche », lance-t-elle.

Après la mort du vieux Hazaly Zogbélémou, feu patriarche de Nzérékoré, une bataille sans précédente s’est déclarée entre le camp de David Mansa Zogbélémou qui s’est autoproclamé patriarche et celui de Lambert Goikouya Zogbélemou élu par les membres des 7 autres familles Zogbélémou.

Suivez Mme Helène Zogbélémou ici

Jean Koulobo KALIVOGUI, correspondant régional en Guinée forestière pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus