Guinée : Le palais de la Kolima de Labé dans un état de délabrement avancé (Constat)

Autrefois, fierté de toute la population de Labé et par ricochet toute une région, le palais de la Kolima, dans la commune urbaine, est aujourd’hui dans un état de désuétude totale. L’édifice n’accueille plus des spectacles, les cadenas sont sur les portes et présente un tableau sombre. La situation inquiète les autorités et les nostalgiques de ce palais dans lequel des chefs d’Etat ont démontré leur talent de danseurs.

« Ce palais-là,  avec le président Ahmed Sékou Touré, y’a eu 4 chefs d’Etats qui ont dansé ici dans ce palais » se souvient laconiquement Mamadou Alimou Barry, citoyen de Labé. Le préfet, Safioulaye Bah regrette l’état dans lequel se trouve le bâtiment. Lui, qui a toujours fréquenté ce palais pendant son enfance. « Effectivement, Monsieur Sékou Touré, président de la République d’alors, sachant les qualités d’accueil des populations de Labé, dès qu’il avait un invité de marque, il l’invitait à Labé où ils étaient très bien accueillis et profitaient justement des soirées pour aller se recréer là-bas (au palais ndlr). Ils y dansaient sur le son de l’orchestre du Kolima Jazz qui excellait en cela ».

 Il raconte une anecdote : « nous avons effectivement vu beaucoup de personnes et nous-mêmes tout petits, on allait danser là-bas. Nous n’avions pas les moyens de payer le prix d’entrée mais nous sautions des murs pour y accéder. Ce sont des souvenirs agréables qui font d’ailleurs mal au cœur de ceux qui ont connu cette Kolima d’antan et voir son état actuel  ».

Justement, l’état actuel de ce palais culturel, symbole de communion et de fierté, il y’a des décennies en arrière, a motivé l’actuel de Labé à entreprendre des démarches pour réhabiliter l’espace mais en vain. « Je vous avoue que depuis très longtemps je me suis impliqué. Depuis la présence de Monsieur Aldjanna Fodé qui était ministre de la jeunesse (sous l’ère Lansana Conté, ndlr). Nous lui avons écrit, nous l’avons même invité ici pour qu’il constate l’état de délabrement de la Kolima pour qu’il nous accompagne. Nous avons également écrit à ceux qui lui ont succédé mais malheureusement, jusqu’à présent, nous n’avons pas eu satisfaction », dénonce Safioulaye Bah. 

Mais le préfet ne perd pas totalement espoir. « Nous espérons parce que son Excellence Monsieur le Président de la république a promis, après Kindia, que Labé aura le privilège d’organiser la fête tournante (de l’indépendance nationale ndlr), cela mis donc dans ce programme d’aménagement, de construction et de reconstruction de certains édifices administratifs de la ville de Labé. Donc vivement que cela se passe d’abord à Kindia et ensuite ce sera le tour de  Labé. Nous présentons cette doléance à son Excellence Monsieur le président de la République », a-t-il plaidé.

Par DAO pour http://Actuguinee.org

1 commentaire
  1. kaba condé dit

    LES HABITUDES DE DESTRUCTION SYSTÉMATIQUE DES ÉDIFICES PUBLICS À LABÉ ,NE RASSURENT PLUS LES AUTORITÉS .

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus