Un Conseiller communal dénonce : Le maire épouse la commune urbaine et la considère comme sa vache laitière(Dr Abou Billy Keita )

0 554

« Catastrophe » des conseillers communaux de Siguiri ne jugent pas trop le mot pour juger ce qu’ils qualifient de gestion de Koumba Sékou Magassouba à la tête de la mairie de Siguiri.

Après des bisbilles dénoncées ci et là, Docteur Abou Billy Keita, sort du silence et enfonce le maire dans un labyrinthe dans une tribune en ces termes

« Lier le problème actuel de la Mairie de Siguiri au problème de RPG n’est que simple instrumentalisation.

Il est inconcevable qu’après toute cette lutte que les Siguirikas soient face à un tel bilan avec la Mairie dans les mains du RPG

LA COMMUNE URBAINE DE SIGUIRI ,PLONGÉE DANS UNE PARALYSIE NOURRIE PAR L’EXECUTIF COMMUNAL.

Depuis l’installation des élus locaux en Mars dernier ,la commune urbaine de Siguiri a du mal à se relever pour faire face aux défis de développement pour lesquels le peuple lui a donné sa voix .

Cette paralysie sans précédente a trois raisons principales :

1-LA CONCENTRATION DE TOUS LES POUVOIRS DANS LES MAINS DE L’EXECUTIF COMMUNAL (l’exécutif et en organe délibérant)

Le maire a  fini par épouser la commune urbaine et la considère comme sa vache laitière.

Il ne s’ouvre qu’à un groupuscule qui a les mêmes esprits que lui ,et tout le reste qui veut faire bien est mis de côté,un véritable clanisme .

Alors que ça n’aurait dû pas être le cas ,puisqu’au-delà de nos divergences d’opinions ,on a une obligation commune ,celle de satisfaire les attentes de la population ,qui  a placé en nous sa confiance.

Nos actions doivent mettre  dans ce cas ,au dessus de tout :l ‘intérêt général. Parce que nous devons à cette vaillante population des actes probants qui pourront  le tirer de cette précarité qui l’a toujours caractérisée .

Cette concentration se manifeste par le contournement des conseillers sur la plus part des questions relevant normalement de sa compétence au profit des décisions unilatérales prises par le seul maire ,et qui concurrencent dans leur majorité les intérêts de la commune ,et ce en violation manifeste du code des collectivités locales et même parfois le code pénal, par la commission de certaines infractions par le maire et ses acolytes.

A titre d’exemple ,récemment installé dans ses fonctions ,le maire de la commune ne s’est pas gêné  à procéder à un partage de magasins entre lui et certains individus au grand dam de la commune et de tous les autres conseillers au grand Marché de Siguiri.

Cet état de fait a créé une grande révolte et une indignation  de tout Siguiri , et le dossier est jusqu’à présent pendant devant les autorités judiciaires.

-Le cas récent est son investissement dans l’agriculture .Après le bilan ,on s’est fait même ridiculisé par son caractère manifestement  mensonger et inadmissible aux yeux de nos concitoyens .

Cinq cent et quelques millions de francs guinéens investis  pour ne donner que 283 sacs de riz .

2-UNE OPACITÉ DANS LA GESTION

L’exécutif communal ,en violation de tous les textes régissant la gestion de la commune ne rend compte à personne .

Et pire ,les conseillers qui ne sont pas dans son cercle fermé n’ont aucun droit de regard sur la gestion des ressources ,et sont mis devant le fait accompli .

-les sorties de l’argent ne sont ni motivée ni justifiée, -les rentrées de fonds  aussi ne laissent  pas de traces (sans quittance).-les contribuables ne sont jamais identifiés -les versements ne sont jamais accompagnés par la délivrance de quittance, -les recettes sont données de manière globale, sans aucune spécificité, -il ne justifie rien ,il decaisse quand il veut pour dépenser où il veut ,et avec des résultats manifestement inadmissibles .

3- L’INDIFFÉRENCE DE L’AUTORITÉ DE TUTELLE.

Certains conseillers ont à maintes reprises attiré l’attention de l’autorité de tutelle ,avec détails à l’appui mais celle-ci est restée sans réaction.

Cette inertie à réconforter la position du maire et son équipe, de sorte qu’ils n’avaient plus rien à craindre ,et se sont livrés à des pratiques qui n’ont fait qu’affaisser la Commune .

                     PROPOSIONS :

Pour mettre fin à un tel dysfonctionnement et imbroglio.

Nous demandons de manière urgente ,à ce qu’un audit de notre gestion soit ordonnée, pour faire avant tout la lumière sur lagestionde2020.

La dissolution des commissions.

Et après cet ,que des instructions fermes soient données à l’exécutif communal :

-De faire en sorte que toutes les sorties et entrées de fonds soient justifiées par des reçus  et quittances.

-ordonner aux chefs des services de recette rattachés à la commune à présenter des justificatifs de versements auprès du receveur commuanl .

-Poursuivre et sanctionner les auteurs des actes de détournements .

Siguiri sera gouverné autrement.

Lire d’autres ici http://Actuguinee.org

Laisser un commentaire