Affrontements de Kankan-Koura : Le maire Mory ‘’Kolofon” Diakité donne des précisions….

0 583

Des échauffourées ont éclaté dans la nuit de vendredi8 janvier entre des agents patrouilleurs et des jeunes fâchés contre l’érection d’un barrage nocturne à l’entrée de Kankan-coura leur quartier séparé du reste de la ville par le pont sur le fleuve Milo. Ils disent également être victimes de rackets de la part des agents postés à cet endroit. La protestation a rebondi dans la matinée de ce samedi9 janvier. Plusieurs manifestants ont été blessés ,d’autres ont été arrêtés, selon différentes sources contactées par l’antenne régionale d’http://Actuguinee.org. Cet après-midi, le maire de la ville a fermement condamné la manifestation qu’il qualifie d’acte de désobéissance vis-à-vis de l’autorité de l’Etat: « Ce n’est pas à nous de dire à ces forces de défense et de sécurité d’enlever ces barrages de sécurité. Ce sont des choses qui relèvent de leur compétence, de leur pouvoir discrétionnaire » déclaré Mory ‘’Kolofon’’ Diakité.

A propos de prétendus rackets dénoncés par les manifestants , il rejette en boucle cette allégation et s’érige en avocat défenseur des agents de sécurité mis en cause : «Ils ne sont pas là pour racketter les gens ni rien, c’est pour renforcer la sécurité de la ville pour que les gens vivent en paix et en quiétude », soutiendra notre interlocuteur au bout du fil.

Et face à l’attitude des jeunes manifestants qui ont érigé des barrages sur le pont et jeté des pierres contre les agents de sécurité qui ont réagi par des jets de gaz lacrymogène et de tirs de sommation ,le maire se montre inconsolable : « On ne peut pas vouloir le beurre et l’argent du beurre. Vous voulez la paix et la quiétude, vous ne voulez pas que les forces de défense et de sécurité fassent leur travail. Où on va ? », s’est interrogé Mory ‘’Kolofon” Diakité.

Cela fait maintenant plusieurs mois que Kankan est en proie à des attaques meurtrières perpétrées par des bandes armées. D’où la mise en place des barrières nocturnes dans plusieurs points stratégiques de la ville. Depuis, tout semble se stabiliser mais nombreux sont les noctambules à indexer des tracasseries et rackets commis selon eux , par les agents de sécurité commis à ces tâches.

Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire