Ousmane Camara, 3e vice-maire de la CR de Kintinia : « Nous sommes en train de préparer ‘’APRES SAG”

Avec ses 120 mille habitants, la commune rurale de Kintinia tire l’essentiel de ses revenus sur les activités minières, abritant la plus importante société aurifère du pays. Elle attire également des milliers d’exploitants artisanaux mais malgré tout, l’or n’est pas une ressource inépuisable.

C’est dans cette optique que l’autorité communale de la localité a ouvert plusieurs chantiers d’intérêt socio-économique histoire de prévenir une éventuelle récession économique en cas de départ de la SAG qui exploite du métal jaune ici depuis plusieurs décennies et emploie à ce jour des milliers d’ouvriers locaux notamment.

: « Cette année, dans tous les projets que nous sommes en train de faire, nous sommes en train d’analyser ‘’APRES SAG”. Les gens, les jeunes surtout veulent travailler à la SAG. Le jour où la SAG n’est pas là, que va devenir la population de Kintinia ? », s’interroge Ousmane Camara ,le 3e vice-maire de la commune rurale de Kintinia.

« C’est pour cela, on a investi beaucoup d’argent dans les projets agricoles », soutient-il.

Parmi les 60 projets de jeunes et de femmes soumissionnés 38 ont été déjà financés. Il s’agit de fonds empruntés et à rembourser contre un taux d’intérêt de 0%, précise Ousmane Camara.

A rappeler que ces projets sont financés grâce aux redevances versées à l’Etat par les entreprises minières implantées en sol guinéen appelées FODEL ( Fonds de Développement Economique Local ).

Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus