Emmanuel Macron, contaminé au coronavirus : conséquences et cas contacts

0 384

Emmanuel Macron a été testé positif au coronavirus. Infecté à la Covid-19, le président de la République doit s’isoler pendant 7 jours, à une semaine du réveillon de Noël. Jean Castex, qui avait été désigné comme cas contact, a été testé négatif. François Bayrou et Christophe Castaner auraient dîné avec le chef de l’État la veille de son test, selon “Le Point”…

Alors qu’Emmanuel Macron est atteint du coronavirus, le Premier ministre Jean Castex a été testé négatif à la Covid-19, après avoir été considéré comme cas contact. Il devra faire un autre test dans sept jours.

À une semaine du réveillon de Noël, le président de la République a été testé positif à la Covid-19 et doit s’isoler pendant 7 jours. Il continuera toutefois de travailler à distance et son agenda sera réorganisé en conséquence. Le chef de l’État a fait un test PCR dès l’apparition des premiers symptômes. Marc Fesneau, ministre chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne, et le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, ont été placés à l’isolement après avoir été considérés comme cas contact.

Toutefois, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et Olivier Véran, ministre de la Santé, n’ont pas été considérés comme cas contact.

Selon BFM TV, le président de la République se sent en forme pour l’instant.

François Bayrou et Christophe Castaner, cas contact ? Un dîner à risques

Selon Le Point, la veille au soir, une dizaine de membres de LREM et du MoDem, dont François Bayrou et Christophe Castaner, étaient en compagnie du président de la République autour d’un dîner. Jean Castex était également de la partie.

 “Il était en forme et ne présentait aucun symptôme, il n’y avait pas un seul indice qu’il pouvait être malade ! On n’en a même pas parlé”, a expliqué au magazine l’un des participants au dîner.

Et d’ajouter : “On était dans la salle des fêtes de l’Elysée et la table faisait 15 mètres de long, on était tous à trois mètres les uns des autres avec des micros et des masques, sauf pendant le repas bien sûr”.

Brigitte Macron, cas contact

Quant à son épouse Brigitte Macron, elle a été désignée cas contact et doit être également placée à l’isolement. Elle avait déjà été cas contact en octobre, La première dame doit se faire tester dans les prochaines heures.

Le 16 décembre, la première dame s’était rendue à l’hôpital Saint-Louis, à Paris, avec Olivier Véran, afin de rendre visite à de jeunes patients atteints du cancer. Avant cette visite, elle s’était fait tester le 15 décembre, mais les résultats étaient négatifs.

Qui Macron a-t-il côtoyé ces derniers jours ?

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a déjeuné avec le président de la République le 14 décembre. Il a donc annulé tous les rendez-vous qui figuraient sur son agenda, après l’annonce de la contamination d’Emmanuel Macron.

Le conseil des ministres ayant traditionnellement lieu le mercredi, le chef de l’État aurait côtoyé plusieurs membres du gouvernement la veille des résultats de son test.

Ce jour-là, il a également rencontré à l’Elysée le Premier ministre portugais, Antonio Costa. Le 14 décembre, il avait même participé à la convention citoyenne sur le climat en compagnie de la ministre de la Transition Écologique Barbara Pompili et de membres d’ONG comme WWF ou Green Peace.

Richard Ferrand, cas contact, s’isole en urgence

Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand est également cas contact du président de la République.

Alors que le député du Finistère participait à la session budgétaire au Conseil régional de Bretagne, il s’est vu dans l’obligation de quitter précipitamment l’hémicycle régional.

Fin octobre, au micro de France Inter, le président de l’Assemblée nationale avait déclaré : “Si on est malade c’est qu’on n’aura pas fait aussi attention que nécessaire(…)Nous devons être en grande vigilance(…). Ce n’est pas une question de faute, c’est une question de responsabilité”.

Jean Castex, remplacé par Olivier Véran

Jean Castex devait intervenir au Sénat afin d’y présenter le plan de vaccination, le 17 décembre. Mais le Premier ministre étant isolé, c’est le ministre de la Santé Olivier Véran qui le remplace.

Et si… Emmanuel Macron décédait du coronavirus ?

Rappelons que le chef de l’État est âgé de 42 ans (il aura 43 ans le 21 décembre). Le risque de développer une forme grave du coronavirus à cet âge reste relativement rare.

Mais que se passerait-il si le président de la République venait à mourir du coronavirus ? De nouvelles élections seraient organisées afin d’élire un nouveau chef de l’État, “vingt jours au moins et trente-cinq jours au plus après l’ouverture de la vacance ou la déclaration du caractère définitif de l’empêchement”, lit-on dans l’article 7 de la Constitution.

Salomé Gegout pour le journaldesfemmes.fr

Laisser un commentaire