Mines : Le Consortium SMB-Winning ouvre ses portes à la mission du réseau des Centres Emergents de l’Afrique de l’Ouest

La semaine dernière, dans le cadre de l’évaluation du niveau de mise en œuvre du projet Centre Émergent Mines et Société (CEMS) et l’identification des points forts de la proximité du Centre de Boké avec des sites miniers, une mission conduite par la Direction Générale de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB), membre du réseau des Centres Émergents, a visité mercredi 2 décembre les installations de la Société Minière de Boké (SMB).

Pour rappel, le Consortium SMB Winning, à travers les sociétés SMB (Société Minière de Boké) et AMR (Alliance Minière Responsable), est membre du Conseil d’Administration de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB). Engagé en faveur de l’éducation et de la formation, le Consortium SMB-Winning est un partenaire important de l’ISMBG et de la transformation de cette école des Mines en CEMS piloté par la Banque Mondiale et l’Etat guinéen.

Ce Réseau des Centres d’Excellence Africains (CEA) est un ensemble panafricain, composé du CEA Emergent Mines et Environnement de Côte d’Ivoire à l’INP-HB, le CEA Emergent de l’Ecole des Mines, Industrie et Géologie du Niger et le CEA Emergent Mines et Société de l’ISMBG de la République de Guinée. Ainsi, Avec l’importance des activités minières dans la région de Boké, le réseau a tenu à effectuer une visite guidée des installations minières de la société AMR après avoir visité et échangé avec les cadres de l’ISMGB. L’objectif était ainsi de saisir la réalité du terrain des mécanismes de l’exploitation minière avec la préoccupation du respect des normes environnementales, sociales, une exigence internationale.

De l’avis de l’expert Patrice EBAH, Animateur du réseau Activités minières durables, «Cette mission note avec satisfaction les performances minières de la Guinée. Nous sommes heureux de découvrir notamment de nouvelles méthodes d’exploitations minières sans explosifs avec une atténuation des impacts sur l’environnement ».

De son côté, la directrice générale de l’ISMGB, Dr Diaka Sidibé se dit heureuse d’avoir réussi à atteindre les objectifs fixés pour l’année écoulée, tout en saluant les efforts des compagnies minières et en remerciant le Consortium pour une visite guidée de ses sites miniers.

Par ailleurs, le Docteur Diaka Sidibé a lancé un appel à l’Etat pour d’avantage renforcer l’accompagnement de l’ISMBG afin que les investissements puissent permettre à son institution de lever les fonds de la Banque Mondiale, gage du succès du Centre Emergent Mines et Société de l’ISMGB.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus