Quand des burkinabés contaminent l’eau par des produits chimiques à Mandiana

0 584

Malgré l’interdiction par le président de la République en personne, la pratique de l’exploitation aurifère par le dragage sur les cours d’eau à Mandiana a atteint des proportions très alarmantes par des burkinabés en complicité avec les autorités locales et préfectorales à tous les niveaux.  A Mandiana ,le constat est d’autant alarmant que les populations qui utilisent l’eau des cours d’eau  et affluents concernés sont véritablement en danger de mort.

Parce que le dragage détruit, lentement mais sûrement, tout sur son chemin. En effet, les conséquences de cette pratique sont désastreuses : dégradation du cours d’eau, empoisonnement lent des consommateurs de l’eau du fleuve et des organismes y qui vivent.

Concrètement, pourquoi cette activité est-elle florissante à Mandiana alors qu’elle est interdite par le président Alpha Condé ?

Ces burkinabés qui squattent et contaminent l’eau par des produits chimiques seraient-ils en complicité avec les autorités locales et préfectorales?

A suivre les prochains jours

Voir vidéo du dragage ci-dessous

Laisser un commentaire