Damantang révèle : ” Nous avons aujourd’hui un nombre incalculable de personnes qui ont des uniformes militaires “

0 375

Damatang Albert Camara, Ministre de la sécurité et de la protection civile, a dans son passage dans l’émission ” on refait le monde ” chez nos confrères du groupe Djoma médias, rejeté catégoriquement la responsabilité qui incombe aux forces de l’ordre pendant les manifestations en Guinée, a l’en croire, il y’a des civils qui utilises des tenues militaires pour enfin salir les soldats de la république .

” Les 20 corps qui ont été retrouvés, qui sont à la morgue actuellement, les autopsies ne sont pas terminées, je ne sais pas comment(eux) ils ont pu déterminer que ces balles étaient des balles qui venaient des forces de l’ordre. On a des autopsies qui viennent des corps qui ont été tués en février, lorsqu’il y’a eu des émeutes en février.  j’ai montré ce rapport là, les gens disent qu’on a eu ce rapport là par une balle, mais ce n’est pas moi qui le dit, c’est clair, c’est écrit. Moi, je ne suis pas un spécialiste en balistique “.  A  défendu le patron du département de la sécurité et protection civile. 

Poursuivant, il ajoute ceci. ” Mais quand quelqu’un vous dit qu’on a une vue rapprochée d’une capture d’AK 47 qui n’a pas été tué par une arme en feu, et qui porte des traces de pince, et pendant qu’on a retrouvé cette balle dans le corps de quelqu’un, c’est linéaire, je veux dire c’est comme si un plus un égal à deux. Donc, avant de dire que ceux qui ont tiré sur des civils sont des militaires, parce-que les balles qui ont tirées sont des balles des miliaires, encore il faudrait il démontrer qu’effectivement ces balles là sont des balles des miliaires. Et, encore sachant que nous avions aujourd’hui un nombre incalculable de personnes qui ont des uniformes militaires, qui utilisent des armes de guerre, qu’ils ont même utilisés contre des forces de l’ordre ” . A t-il ajouté.
 Pour terminer, il a laissé entendre qu’il ”  y avait des journalistes d’évasion qui étaient là, qui en on témoigné la dernière fois, qu’ils étaient avec une unité de la CMIS totalement désarmée . Lorsqu’ils ont essayé des tirs d’armes  de guerre ça je ne l’invente pas, ce sont ces informations. Comment vous en tant que responsable vous pouvez vous lever et affirmer effectivement tous les morts qu’il aient dans les manifestations ce sont les forces de l’ordre qui les ont tuées “. 
Eugène Capi Balamou pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire