Philan Traoré à Cellou Dalein : « On ne doit pas avoir honte de venir vers son grand-frère »

0 346

L’UFDG et l’ANAD projettent une marche ‘’pacifique” le mercredi, 25 novembre prochain dans tout le pays. Dans un communiqué conjoint, ces opposants au régime d’Alpha Condé appellent à protester et à exiger la justice pour les victimes et la libération je cite, de hauts responsables de l’UFDG et de l’ANAD.

Cependant, dans le camp du RPG Arc-en-ciel, victorieux de la récente élection présidentielle des voix s’élèvent pour dénoncer le caractère inopportun d’une telle démarche.

C’est le cas du directeur de campagne de Kouroussa qui conseille à l’opposition de se tourner vers le dialogue qui lui semble être le chemin d’or qui mène à la satisfaction de ses revendications : « Ils n’ont qu’à éviter toute marche maintenant là. Nous avons besoin de développement, nous n’avons pas besoin de marche. Maintenant, nous avons besoin de dialogue. A la place de la marche, ils n’ont qu’à souhaiter le dialogue », déclare Baraka Moussa Philan Traoré avant de poursuivre : « Son { Cellou Dalein } salut est dans l’apaisement ,son salut n’est pas ailleurs. Les élections sont derrière nous, c’est un souvenir maintenant », dit-il.

Toujours très préoccupé par la recherche d’une voie apaisée à la crise post-électorale qui secoue le pays, Baraka Moussa Philan Traoré dit avoir mobilisé 45 mille volontaires de toutes tendances confondues pour un plaidoyer auprès de l’opposant CelouDalain Diallo : « Moi, j’ai mobilisé des Guinéens qu’ils soient de l’opposition ou du camps présidentiel, même des Guinéens de l’extérieur se sont inscrits. Je suis à 45 mille, je cherche 100 mille personnes pour aller vers Dalein. N’eut été que ses lieutenants soient en examen par la justice mais, j’allais partir avec les 45 mille là. Mais, malheureusement ses lieutenants sont poursuivis. Il faut d’abord attendre la suite que va donner la justice ».

Mais en attendant, Philan Traoré à tous les Guinéens de mettre la balle à terre et que Cellou Dalein Diallo profite de la main tendue du Président Alpha Condé : « On ne doit pas avoir honte de venir vers son grand-frère. On est en Afrique », a-t-il dit au bout du fil de l’antenne régionale d’Actuguinee.org

A rappeler que de ses récentes manifs, l’opposition déplore 49 morts, 240 blessés et l’arrestation arbitraire de 350manifestants dont de hauts responsables de l’UFDG et de l’ANAD.

De Kankan, Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire