Crise post-électorale en Guinée : « La réconciliation est indispensable chez nous parce que le tissu social est écorné », Mambi Camara ( Interview )

La quatrième République qui s’ouvre en Guinée est-elle synonyme de perspectives d’un développement de course contre la montre jamais rêvées ?

Lors d’un entretien qu’il a accordé à l’antenne régionale d’Actuguinee.org, ce lundi, 16 novembre le coordinateur régional du RPG Arc-en-ciel a justifié cette prévision que s’assigne le Président AlphaCondé vainqueur à l’élection présidentielle du 18 octobre dernier . Egalement au menu de cet entretien : la réconciliation perçue comme dénominateur commun de tout développement mais aussi les nombreux et multiples services sociaux de baseen cours de réalisation dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes.

-Actuguinee.org : Bonjour Monsieur Mambi Camara, le Président Alpha Condé ,lors d’une visioconférence a promis un bilan plus élogieux en six ans que celui de ses deux précédents mandats réunis. D’après vous, une telle promesse est-elle réalisable en si peu de temps ?

-Mambi Camara :Bonjour Monsieur Cissé : Avec le Pr Alpha Condé, je n’en doute pas. Vous savez, en 10 ans, malgré les sorties intempestives du coté de l’opposition :depuis le premier mandat jusqu’au deuxième mandat et l’arrivée des maladies Ebola et Covid-19, en 10 ans, malgré tout ça, il a pu faire ce qu’on n’a pas pu faire pendant les cinquante dernières années : du régime de feu Ahmed Sékou Touré et de feu Lansana Conté, c’est dire que s’il { Pr Alpha Condé } dit qu’il peut faire mieux en six ans qu’en 10 ans, cela est fort possible. Avec cette quatrième République, l’infrastructure fait partie du programme des six années{ prochaines } du Pr Alpha Condé ainsi que l’électricité. Vous savez que dans quelques mois, le grand barrage de Souapiti sera en marche. Vous savez, avec l’énergie, nous avons un développement assuré, sans énergie, on ne peut pas atteindre un certain objectif mais comme Souapiti n’est pas le seul barrage, les autres barrages vont suivre et c’est sûr, avec ceux-ci, nous pouvons faire beaucoup de routes qui sont déjà entamés et aussi de l’électricité en République de Guinée. En tout cas, le Professeur est sur le chemin et nous espérons qu’il va aboutir à nous trouver tout ce dont nous avons besoin.

-Actugiinee.org : A peine déclaré vainqueurà l’élection présidentielle, le Pr Alpha Condé tape du point sur la table en affirmant ,je cite qu’ ‘’il n’ y aura plus de pagaille en Guinée’’ alors qu’aujourd’hui, le pays aspire beaucoup plus à l’apaisement. D’après vous, peut-on concilier RIGEUR et RECONCILIATION ?

-Mambi Camara : Vous savez, la réconciliation est indispensable chez nous parce que le tissu social est écorné un peu partout. Cette réconciliation peut se faire parce que nous sommes en Guinéens.Guinéen du nord, Guinéen de l’Est, Guinéen de l’Ouest, Guinéen du Sud, tout le monde est Guinéen. Obligatoirement nous devons nous entendre. C’est ça la réalité, qu’on l’accepte ,qu’on ne l’accepte pas ,on ne peut chercher que ça. Quant à la rigueur, la loi est claire. On peut appliquer la loi parce que personne n’est au-dessus de la loi. Cela ne joue en rien contre notre unité nationale. Le RPG { Arc-en-ciel } est ouvert à tous les partis dans le cadre de la réconciliation. L’UFDG n’est pas un parti ivoirien, il n’est pas un parti malien, il n’est pas un parti sénégalais, c’est un parti guinéen. Le RPG { Arc-en-ciel } n’est pas un parti ivoirien, il n’est pas sénégalais, il n’est pas burkinabè, il est guinéen. Y a pas de raison qu’on ne s’entende pas chez nous ici. Seulement nous devons mettre les bases normales, les bases correctes, les bases réelles sur la vérité, rien que la vérité. Si nous acceptons tous la vérité, nous pouvons nous entendre.

-Actuguinee.org : Quel sera votre mot de la fin ?

-Mambi Camara : C’est toujours dans le cadre de l’unité. Les élections sont terminées. Il y a eu un vainqueur. Puisqu’il y a un vainqueursur 12 { candidats en lice }, que nous enterions la hache de guerre, que nous revenions à de meilleurs sentiments si nous aimons notre Guinée.Si nous arrivons à nous entendre sur l’essentiel, nous pouvons faire de notre pays un havre de paix, de sécurité, de prospérité et de tolérance.

Propos recueillis et décryptés par Mamadi CISSE, correspondant régional

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus