Mon fils Diakariaou est mort en sauvant Cellou Dalein Diallo”

0 504

La Guinée a connu plusieurs épisodes de troubles meurtriers au cours de son histoire récente. Et trop souvent, ce sont les jeunes qui en payent le prix, disent les militants et les défenseurs de droits de l’homme. BBC Afrique s’est rendue à Conakry pour rencontrer des témoins et examiner de plus près l’impact.

Mody Ciré Diallo, père d’une victime, raconte que son fils a pris une balle destinée au chef de l’opposition en 2010. Diakariaou Diallo dont le nom figure sur la plaque commémorative des victimes au cimetière de Bambéto, est selon lui, la première victime de la “répression policière” sous Alpha Condé.

“Mon fils était juste à côté de Cellou Dalein Diallo en 2010. Un militaire a sorti son fusil et a ciblé Cellou, mon fils s’est interposé et a reçu la balle à sa place. Il est le premier à mourir dans des manifestations”

Avec BBC

Laisser un commentaire