Dr Fodé Oussou Fofana tombe dans les caniveaux en cherchant les mines…électorales

0 268

Dans une tentative qui s’apparente plutôt à une séduction désespérée d’électeurs, l’ex-honorable Fodé Oussou FOFANA tangue entre confusion, incompétence et légèreté.

Au lieu de se réjouir que les orpailleurs, qu’il estime tout de même « braves », réalisent une croissance de leur production, et donc de leurs revenus, l’ex-honorable s’emmêle les pinceaux dans une évaluation grossière des revenus que l’Etat pourrait tirer de l’exploitation artisanale, des « braves » orpailleurs, pour financer les infrastructures socioéconomiques.

Comme s’il ne suffisait pas d’ainsi suggérer que l’Etat remette les taxes massives sur les exportations de l’or artisanal, il s’étonne d’une augmentation de la production.

Cette même augmentation qui s’explique entre autres par la suppression des taxes sur les « braves » orpailleurs, les mesures de contrôle instaurées par le gouvernement pour réduire la fraude, et la croissance de la demande pour l’or.

Il oublie au passage, ou peut-être qu’il l’ignore simplement, que la pandémie de Covid 19 a créé une forte demande pour l’or qui est une valeur refuge en période de crise. Nul ne lui en voudra de ne pas connaitre l’évolution du marché mondial de l’or puisqu’il ignore également que le projet Tri K de Managem à Mandiana (tout près en Guinée) est en pleine construction.

Une visite dans cette localité pour s’enquérir des progrès réalisés par le régime du Pr. Alpha CONDE sur le terrain aurait suffit pour voir ce projet concret et d’autres en cours de réalisation. Juste une suggestion inutile au cas où il serait intéressé par les faits. Aurait-il été empêché d’entrer à Mandiana ? A ce rythme il pourrait s’avancer sans scrupule sur ce terrain. La politique politicienne dont il est coutumier, en rébellion contre les faits concrets, l’y autoriserait.

Ne soyez donc pas surpris que par un calcul grossier, il ait pu trouver 4,4 milliards de revenus potentiels, ou doit-on dire fictifs, pour l’Etat en omettant au passage de préciser que l’Etat a libéralisé l’économie depuis 1985, et que l’exportation d’or est uniquement réalisée par des acteurs privés (dans les secteurs industriel et artisanal). A moins qu’il n’ait décidé, contrairement au programme qu’il semble défendre, de nationaliser toutes les mines d’or et de confisquer tous les revenus pour le compte de l’Etat.

A moins qu’il n’ait simplement ignoré le contenu du code minier et des conventions publiées sur internet pour considérer que les seules productions industrielles taxées doivent faire l’objet d’une taxation substantielle pour coute que coute obtenir son chiffre grossier de 4,4 milliards de dollars. Comme une lueur d’espoir dans cette entreprise pathétique, l’ex-honorable note quand même que les sociétés minières citées sont soumises à la transparence dans le cadre de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) à laquelle la Guinée n’a pu obtenir sa conformité que grâce aux gouvernements du Pr. Alpha Condé en 2014 après plus d’une décennie de tentatives infructueuses.

Aller savoir pourquoi. Ou bien demandez à l’ex-honorable Fofana qui est mieux informé sur cette période de notre histoire minière.

Cette initiative fait l’objet d’un rapport annuel indépendant comparant les revenus déclarés par les sociétés avec ceux déclarés comme perçus par l’Etat, levant tout doute sur les chiffres produits.

Et si chacun faisait simplement bien son métier ? La vraie politique aux politiciens qui s’informent, vérifient et prennent l’avis d’experts non endoctrinés contrairement ceux qui ont écrit cet article pour un homme politique de premier plan à la recherche d’électeurs à tout prix.

Les électeurs ont surement vu le clin d’œil. Mais ils souhaitent certainement que vous cherchiez dans les mines, pas dans les caniveaux. Les mines n’y sont pas. A honorable entendeur, salut !

Oumar Barry

Laisser un commentaire