Kankan/ Présidentielle : L’antenne régionale du CNOSCG, appelle les électeurs à être « très critiques » face aux programmes de société des candidats en lice.

0 86

Les Guinéens se rendront aux urnes le 18 octobre courant, pour élire le futur président de la République pour les six prochaines années. Ils sont au nombre de 5.410.089 dans tout le pays dont 1.173.421 électeurs dans la région administrative de Kankan. Déjà, l’antenne locale de la société civile( CNOSCG) ,dit être à pied d’œuvre dans le cadre de la sensibilisation des électeurs en vue d’une élection crédible et apaisée. Son Président, le docteur Lonceny Chérif apprécie l’enthousiasme affiché par les acteurs politiques durant cette phase de campagne électorale diffusée sur les médias d’État : « On ne peut pas comprendre que cela débouche sur des troubles », s’insurge-t-il.

Le jour du vote ,160 observateurs seront déployés dans la seule circonscription électorale de Kankan, 10 mille dans tout le pays ,selon le pharmacien.

L’heure est à la sensibilisation des électeurs, sur le retrait des cartes auprès des commissions de distribution ainsi qu’à l’identification des bureaux de vote. Une façon selon notre interlocuteur, de prévenir les erreurs du passé.

Les acteurs locaux de la société civile conseillent également les électeurs à s’intéresser davantage aux programmes de société des partis politiques afin de distinguer le bon grain de l’ivraie: « Lorsqu’on a une population à près de 80% d’analphabètes, ces gens là ne voient que la figure du candidat. Son programme ne les intéresse pas hors, c’est le programme qui doit nous intéresser (…). Donc, il faut que la population soit très critique par rapport au programme des candidats plutôt que de faire ces Mamaya là », a ironisé le docteur Lonceny Chérif, lors d’une interview qu’il nous a accordée ce Vendredi.

De Kankan, Mamadi CISSE correspondant régional

Laisser un commentaire