Tensions pré-électorales à Kankan : Le patriarche M’bemba Madifing Kaba, condamne et appelle les auteurs à enterrer la hache de vengeance

0 1 751

La ville de Kankan traverse une zone de turbulences ces derniers temps, en marge de la campagne pour l’élection présidentielle du 18 octobre prochain.

Le patriarche de la ville et la ligue islamique ont unanimement déploré les récents incidents survenus entre les supporters du RPG arc-en-ciel, parti au pouvoir et ceux de l’UFDG, principal parti d’opposition au régime d’Alpha Condé. Ces événements ont causé de nombreux blessés de part et d’autre ainsi que des actes de vandalisme sur certains édifices des militants de l’UFDG.

Dans une déclaration diffusée sur ”FASSO TV”, un média de la place, le patriarche de la cité a fermement condamné ces atrocités et a sommé leurs auteurs à mettre la balle à terre :Nos aïeux ont attribué le titre ‘’Nabaya ‘’ à Kankan, (ville d’hospitalité en malinké). Beaucoup de villages ont été créés bien avant Kankan mais, qui a très vite progressé en raison de la bienveillance qu’incarnent ses autochtones », a-t-il entamé avant de poursuivre: « Nous ne soutiendrons en aucun cas, les fauteurs de trouble qui s’en prennent aux personnes et à leurs biens. Que ceux qui se livrent à de tels pillages cessent dès maintenant. Nous ne soutiendrons pas non plus ceux-là qui sont animés d’un esprit de vengeance suite à ce qui s’est passé dans certaines villes de la Moyenne-Guinée. Nous sommes plutôt pour la paix et la prospérité de cette ville. Nous savons que seul Dieu donne la chefferie à qui il veut. Nous prions donc pour qu’il confié la Guinée à celui ou celle capable de traiter tous les Guinéens au même pied d’égalité. Kankan ne soutiendra jamais l’ethnocentrisme », a conclu M’bemba Madifing Kaba.

C’est dans la même optique que la ligue islamique a organisé une cérémonie de lecture du saint coran dans l’enceinte de la grande mosquée, rapporte ‘’Fasso TV”.Chefs religieux, autorités administratives, responsables du RPG arc-en-ciel et de la société civile ont prié pour une élection présidentielle libre et apaisée.

De Kankan Mamadi CISSE correspondant régional

Laisser un commentaire