Présidentielle 2020 : Badra Koné sommé de se raviser sous peine d’être destitué.

0 309

Le président de la Nouvelle Génération politique (NGP) est dos au mur. Badra Koné est sommé de clarifier sa politique pour l’élection présidentielle du 18 octobre dans 72 heures sous peine d’être éjecté du parti.
L’annonce a été faite ce mardi 06 octobre dans une déclaration lue par le bureau exécutif du parti lors d’une conférence de presse.
« Nous déplorons la dernière sortie médiatique du président de la NGP, Monsieur Badra Koné qui affirmait que le mouvement dont il est à la tête, se refusait de prendre position dans le cadre de l’élection présidentielle du 18 octobre et qu’il optait pour la neutralité. En effet, le 26 septembre dernier, la NGP a été cité comme mouvement soutenant l’UFDG lors de la signature d’un protocole d’accord de soutien pour le scrutin présidentiel. Nous sommes convaincus que cette déclaration est justifiée, dans la mesure où Badra Koné a rassuré les responsables de l’UFDG du soutien de la NGP à sa candidature. La NGP est respectueuse de ses engagements. Le reniement de Monsieur Badra Koné est considéré inadmissible par le bureau exécutif de la NGP et de son cabinet, bien que cela pourrait s’expliquer par des raisons que nous nous abstenons de rendre public » a déclaré la porte parole Oumou Kader Soumah.
Et d’ajouter : « Nous signataires de la présente, donnons 72 heures à Monsieur le président Badra Koné pour se raviser. A défaut de quoi, nous serons dans l’obligation d’exiger sa démission de la présidence de la NGP. Nous informons l’opinion que nous soutenons la candidature du président de l’UFDG au scrutin présidentiel du 18 octobre. Cela conformément à l’accord de principe donné par le président de la NGP qui a prévalu à l’accord de soutien rendu public par l’UFDG à l’occasion de la cérémonie de signature d’alliances avec des partis politiques et des mouvements »
Pour rappel, le président de la NGP a indiqué lors d’une sortie dans les « Grandes Gueules » qu’il ne soutenait ni l’UFDG ni le RPG au scrutin présidentiel du 18 octobre 2020.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire