Dr Makalé TRAORE au centre d’un détournement de fonds de campagne (Tibou Kamara)

0 460

C’est une révélation qui pourrait faire mal à dame Makalé Traoré, ancienne directrice de campagne du candidat Alpha Condé en 2010 et candidate du PACT (Parti de l’action citoyenne par le travail) à la présidentielle du 18 octobre prochain. Le ministre d’Etat à l’Industrie et conseiller spécial du président de la République Tibou Kamara, dans l’émission à grande écoute ‘’On refait le monde’’ de Djoma Tv a révélé lundi que l’ancienne ministre guinéenne -aujourd’hui en froid avec le chef de l’Etat- n’a pas été transparente dans la gestion des fonds de campagne de 2010 du candidat du RPG. Extrait de l’entretien…

Question : Nous avons reçu dans ce même studio Dr. Makalé Traoré pour parler de la campagne de 2010 puis qu’elle était directrice de campagne. Est-ce qu’elle a fait l’objet d’une injustice ?

Tibou : je pense qu’elle n’a pas été victime d’injustice. Puisque le président de la République dont elle était la directrice de campagne pour l’élection présidentielle de 2010, je le dis solennellement a été déçu dans la collaboration avec elle. Il y a l’entrepreneur et homme d’affaires Kerfalla Camara ‘’KPC’’ qui, au titre des contributions que les hommes d’affaires faisaient à l’époque pour soutenir la campagne pour l’élection présidentielle a contribué pour la campagne du président Alpha Condé et cet argent est passé par les mains de dame Makalé Traoré et le président de la République s’est rendu compte après discussion avec KPC, il est encore en vie que l’argent qu’il lui a donné via Makalé Traoré ne lui a pas été remis. Le président la République, lorsqu’il a été élu, a estimé que sa directrice de campagne qui n’a pas été transparente dans la gestion de ses fonds de campagne, n’était pas à même d’occuper une fonction de responsabilité au sein d’un même régime qui était annoncé sous le signe de la rupture et de confiance des dirigeants. Parce qu’il est parti du principe, peut être que je trahis un peu une confiance mais, c’est important d’éclairer lanterne publique, il est parti du principe qu’une personne qui n’a pas été transparente avec son candidat ne peut pas être loyale dans la gestion lorsqu’il s’agit de responsabilité publique. Le président, c’est aussi une de ses qualités, il n’est pas quelqu’un qui rompt, mais il tient compte quand même de la moralité de chacun lorsqu’il s’agit de confier les responsabilités.

Décryptage : SS sur Mediaguinee

Laisser un commentaire