Dr Edouard Zoutomou Kpoghomou, un candidat recalé à la présidentielle répond au Président ALPHA CONDE

0 170

«Mr le Président, avec tout le respect dû à votre fonction et à votre droit d’aînesse, vous ne savez souvent pas de quoi vous parlez.»

Il faut avant tout indiqué que Dr ZOUTOMOU est à la fois, un ingénieur minier exerçant sa fonction depuis près de 40 ans dans des firmes américaine ici aux États Unis  et aussi, Président du parti l’Union Démocratique pour le Renouveau et le Progrès (UDRP) en Guinée. Dr ZOUTOMOU est également l’un des hauts cadres, membres fondateurs du Conseil Supérieur de la Diaspora Forestière (CSDF).

Bonne lecture:

«Monsieur le Président de la république,

En réaction à une série de vidéos distribuées dans les médias, je regrette de vous dire avec tout le respect dû à votre fonction et à votre droit d’aînesse, que vous ne savez souvent pas de quoi vous parlez. Si la Chine, le Brésil l’Inde, la Russie et l’Australie n’exportent pas leur bauxite, c’est bien parce qu’ils savent que la transformation de cette bauxite sur place est génératrice de valeur ajoutée et créatrice d’emplois, surtout pour les jeunes guinéens que l’on déverse au chômage par milliers , chaque année.

Sachez simplement que l’exportation de 4 millions de tonnes d’alumine par an ou d’un million de tonnes d’aluminium par an, génère plus de revenus que l’exportation de 60 millions de tonnes de bauxite dont vous parlez avec tant de fierté. À la bourse de Londres, la tonne de bauxite se négocie à 10 dollars, la tonne d’alumine à 380 dollars et la tonne d’aluminium à près de 3.000 dollars; faites-en les calculs simples pour vous en convaincre!

Clairement, il est insensé de penser générer des revenus plus importants et de créer des emplois en Guinée en exportant uniquement la bauxite. Il va donc falloir renégocier tous les contrats que vous avez attribués à la plupart des compagnies qui ne se contentent que d’extraire la bauxite sans obligation aucune de création d’unités intégrées. Des pays comme le Botswana, le Liberia, l’Indonésie et la Mongolie l’ont fait avec brio. Il suffit de nous affranchir de notre orgueil débilitant pour apprendre auprès d’eux et faire jouir au peuple de Guinée les retombées financières de ses richesses minières. Pour y arriver, seule une équipe de professionnels patriotes intègres peut mener à bien ces changements radicaux afin que les mines puissent supporter les autres secteurs d’activités, et effectivement participer au développement économique de la Guinée.

Vous vendez souvent des illusions dans vos diatribes propagandistes sur fond de campagne politique, en parlant d’hôtels comme clé de voûte de votre bilan. Ce qui me dérange, c’est l’incongruité de vos propos car vous savez pertinemment que non seulement ces hôtels ne sont pas accessibles aux guinéens ordinaires, mais surtout ce ne sont pas ces hôtels qui donnent l’eau et l’électricité aux populations, qui soignent nos malades, etc. Ce ne sont non plus pas les hôtels que les ménagères mettent au fond de la marmite pour nourrir leurs familles. Je suis personnellement convaincu que vous ne pouvez plus rien apporter à la Guinée. Il n’est pas encore tard pour vous repentir du tort que vous avez causé à ce pays, avant que le verdict de l’histoire ne vous rattrape.

Non Monsieur le Président, les guinéens ne s’entretueront pas par la violence que vous prônez avec tant de détermination et de haine. Ils ont vécu ensemble avant vous et continueront de le faire après vous. Allez-vous-en pour que la Guinée reparte sur de nouvelles bases politiques, sociales et économiques!»

Dr. Édouard Zoutomou KPOGHOMOU

Laisser un commentaire