Simone Gbagbo sans détour sur France 24 : « Ouattara met le pays en difficulté »

0 75

Dans un entretien exclusif accordé à France 24 depuis Abidjan, Simone Gbagbo, deuxième vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI) reproche à Alassane Ouattara de mettre la Côte d’Ivoire en difficulté.

L’épouse de l’ancien président Gbagbo, estime que la candidature à un troisième mandat du président sortant, Alassane Ouattara, est anticonstitutionnelle et qu’il doit la retirer. « Que les lois de la nation soit respectées pour une fois, que la constitution soit respectée (…)  Ouattara met le pays en difficulté et je ne suis pas d’accord avec ça » . Pour elle, le président sortant « piétine la Constitution ».

Elle a fait observer que Alassane Ouattara ne voulait pas briguer un troisième mandat, son parti aurait tout à fait pu trouver un candidat de substitution. C’est pourquoi, elle fustige en outre les violences qui ont suivi l’annonce de sa candidature à un troisième mandat, qu’elle qualifie de “bain de sang”.

Par ailleurs, Simone Gbagbo n’a pas caché son soutien aux appels à la “désobéissance civile” lancés par l’opposition, ajoutant que les conditions pour une élection transparente ne sont pas réunies.

Selon elle, une véritable alliance de l’opposition s’est formée contre cette élection, prévue le 31 octobre. « Le report de la présidentielle s’impose », a-t-elle insisté.

Comme l’ensemble de l’opposition ivoirienne, l’ancienne Première dame de Côte d’Ivoire réclame également une réforme de la Commission électorale, du Conseil constitutionnel, un audit de la liste électorale et la libération des “prisonniers politiques”.

J.B.

Jonas BAIKEH avec linfodrome.com

Laisser un commentaire