Fermeture des frontières : Le PADES, une autre victime (Communiqué)

0 86

La fermeture des frontières de la Guinée avec le Sénégal et la Guinée-Bissau fait jaser depuis quelques jours. Des partis politiques engagés à l’élection présidentielle du 18 octobre se disent être victimes de l’attitude unilatérale de l’État guinéen.
Le parti des démocrates pour l’espoir (PADES) a fait savoir à travers un communiqué qu’il est l’une des victimes de la mesure unilatérale prise par les autorités guinéennes.
Le PADES signale dans son communiqué qu’une partie de son matériel électoral est bloqué à la frontière avec le Sénégal.
« Il est porté à la connaissance des responsables et militants du PADES, de l’opinion nationale et internationale que le gouvernement a unilatéralement et sans préavis, fermé les frontières du Sénégal et de la Guinée-Bissau depuis 72 heures. C’est ainsi que les 100 000 t-shirts et les pagnes du PADES sont bloqués à la frontière du Sénégal » indique le communiqué du PADES.
Le parti admet dans son communiqué que l’importation de t-shirts à partir du Sénégal fait suite à une pénurie sur le marché guinéen.
Après l’UFDG, le PADES souligne que des déclarations appropriées ont été faite avant la commande et rappelle que la loi protège l’importation des matériels électoraux lors d’une campagne présidentielle.
Le parti dirigé par Dr Ousmane Kaba dit subir à travers ses militants des intimidations sur le terrain par des préfets et sous-préfets.

Officiellement, le gouvernement guinéen indique avoir fermé ses frontières avec le Sénégal et la Guinée-Bissau pour des raisons de sécurité.

Actuguinee.org

Laisser un commentaire