Siguiri : Habitants et Ressortissants,se concertent autour du développement de leur localité

0 59

La préfecture de Siguiri s’inscrit-elle désormais dans la dynamique d’un développement plus adéquat et apaisé ?

C’est du moins le parfum qui se dégage du cadre de concertation tenu à cet effet ce dimanche, 13 septembre à la maison des jeunes de la ville.La rencontre a mobilisé des résidents et ressortissants issus de toutes les couches socio-professionnelles.

Ces échanges ont été focalisés sur l’électrification, le manque d’emplois, les menaces sur l’environnement bref, il s’agissait de passer au crible, les différentes préoccupations et les défis majeurs liés au développement de la préfecture de Siguiri comme l’explique Aboubacar Doura Koïta, fils ressortissant de la localité : « Il y a essentiellement 15 préoccupations qui ont été exprimées par la population de Siguiri. Il y a des préoccupations sur lesquelles, il y a un début de solutions et nous avons expliqué  cela à la limite de notre connaissance, à la limite de ce que nous avons a constaté pour qu’ensemble nous puissions veiller sur ces chantiers, pour que nous puissions veiller sur la réalisation correcte de ces préoccupations », a déclaré cet activiste du Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOSC).

Le gouvernement guinéen a déjà lancé les travaux d’adduction d’eau de robinet et le Président Alpha Condé a offert cinq groupes électrogènes flambants neufs,d’un KVA chacun pour améliorer la desserte en électricité tant réclamée par la population de Siguiri. A cela ,il faut ajouter le bitumage de plusieurs axes routiers de la ville.

Les participants à ce cadre de concertation pour le développement de Siguiri ont ,à l’unanimité et vivement remercié le gouvernement et le Chef de l’Etat pour tous les efforts déjà consentis ou en cours dans le cadre du développement de leur localité.

‘’Siguiri avant tout’’, tel a été le crédo de ce cadre de concertation.

Aboubacar Dorah Koïta, en appelle donc à l’union sacrée de tous pour l’atteinte des résultats escomptés : « Ce que nous avons en commun , c’est Siguiri. Il faut qu’on s’accroche à l’essentiel. Si nous devons revendiquer, si nous devons réclamer, donnons-nous la main dans la fraternité, dans l’harmonie, dans le pacifisme pour réclamer nos droits. Nous pensons qu’ensemble, quand on va se donner la main, nous allons aboutir à nos résultats », dit-il.

Notre interlocuteur se dit confiant en l’avenir et interpelle ses concitoyens, même des plus sceptiques à accorder le bénéfice du doute au bien fondé de la présente rencontre.

A rappeler que ce rendez-vous de Siguiri s’inscrit dans la perspective de la mise en place d’une équipe de volontaires devant veiller sur les différents projets et le niveau d’avancement des chantiers du développement de Siguiri. Elle servira également, d’interface entre les autorités de haut niveau notamment, et les communautés à la base.

Mamadi CISSE, correspondant régional ,Chef du bureau Haute-Guinée

Laisser un commentaire