Fichier électoral : L’UFDG émet des doutes.

0 32

En prélude à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain, la commission électorale nationale indépendante (CENI) a dévoilé ce lundi, 14 septembre 2020, le nombre d’électeurs inscrits sur le fichier électoral.
La CENI indique 5 410 089 sont inscrits sur le fichier électoral sur toute l’étendue du territoire national et dans quelques ambassades.
A peine dévoilé, le fichier électoral a été contesté par l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Le principal parti de l’opposition émet des doutes sur les statistiques dévoilées par la CENI.
« Il y a toujours des disparités régionales qui posent des interrogations. Ils nous ont dit d’être rassurés du travail qu’ils font mais ce ne sont pas leurs déclarations qui vont nous satisfaire. J’ai toujours dit que les chiffres sont quelque chose de magique et que vous ne pouvez pas les tripatouiller comme vous voulez » a indiqué Aliou Condé, de l’UFDG.
Selon les statistiques de la CENI, la région de Kankan, en haute guinée (fief du RPG arc-en-ciel) compte 22% des électeurs. Ce qui a du mal à passer à l’UFDG.
« Mandiana se retrouve aujourd’hui avec 203 737 électeurs alors qu’en 2010, on est parti avec 84 367 électeurs. Donc en 10 ans, il y a eu Mandiana qui progresse avec 141,50% , il faut qu’on nous disent d’où viennent ces électeurs ? Est-ce qu’il y a eu une génération spontanée à Mandiana, qu’est-ce qui se passe » a ajouté Aliou Condé, un des vice-présidents de l’UFDG.
Par ailleurs, la CENI indique avoir retiré plus de 200 mille électeurs du fichier électoral.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire