Dr Ousmane Kaba évoque son départ au parlement Guinéen << Je suis habitué à avoir raison sur tout le monde toujours >>…

0 64

Dans son passage dans l’émission phare ” on refait le monde ” chez nos confrères de djoma médias, Dr Ousmane Kaba puisqu’il s’agit bien de lui, homme politique, candidat à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, n’a pas manqué de justifier son départ de la 8 ème législature du parlement Guinéen.

Pour le leader du parti PADES, ce départ était dû au respect strict de la démocratie .  
<< Je suis habitué  à avoir raison sur tout le monde toujours. Les gens me rejoignent des années après. Alors c’est une habitude, je pense, ça ne m’étonne pas.
Lorsque j’ai dit qu’il faut quitter l’Assemblée nationale, ça me paraissait évident, qu’il ne faillait pas continuer son propre mandat et dans deux ans, demander au chef de l’État d’arrêter son mandat >> S’est justifié l’ancien Ministre de l’économie finances . 
Poursuivant, le président du parti PADES ajoute ceci. << Mais, à l’époque les gens n’ont pas compris. Ils ont continué à siéger et, ça nous a joués des trous, même au FNDC, aujourd’hui, c’est à cause de cela . Parce-que, quelques temps après lorsque on a voulu créer FNDC,  il était question de l’appeler front pour l’alternance et la démocratie, mais personne ne voulait entendre ça, parce-que ceux qui étaient là en trains de créer le front n’avaient pas cette alternance en ce qui les concernaient à l’Assemblée, donc ils ne voulaient pas le mot alternance . Ils ont dit non, appelons seulement front pour la défense de la constitution . Je veux parler des gens des partis politiques qui sont restés à l’Assemblée >> . A t-il ajouté 
 Pour finir, il a laissé entendre en disant . << Donc, comme ils ont rejeté l’autre nom, on s’est cramponné à la constitution au-lieu que ça soit démocratie alternance .Et bien, lorsque le prof Alpha Condé a fait le forcing qu’on a eu une nouvelle constitution bien voter ou mal voter, falsifier, mais une nouvelle constitution en ce moment le FNDC était déjà en panne .  Et chaque fois, à l’intérieur du FNDC, lorsqu’on voulait discuter  de l’élection présidentielle, ceux de la société civile nous disaient non, ça ce n’est pas l’agenda du FNDC, on ne discuterait pas de ça ici, allez-y vous voir entre vous partis politiques >> . A laissé entendre Dr Ousmane Kaba. 
Eugène Capi Balamou pour Actuguinee.org Tel : 622 298 802  

Laisser un commentaire