Mandiana/Inondation : L’honorable Amara Traoré appelle à la rescousse des sinistrés

0 98

Les habitants de Mandiana sont sur le-qui-vive suite à des inondations causées par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la préfecture. Pas de perte en vie humaine mais l’ampleur des dégâts est inestimable comme l’explique le député uninominal de la localité  qui s’est rendu sur place: « Il y a des centaines de cases et de bâtiments en tôles qui ont été détruites, les latrines, les cuisines, surtout les greniers contenant des vivres ont été emportés par ces inondations. Lesbiens dans les maisons, dans les cases,dans les boutiques ainsi que les champs agricoles ont été complètement envahis par l’eau. A côté de ça, les eaux d’inondation ont coupé les routes, les ponts  ont été enlevés . Il y a aussi des bétails, des moutons et des chèvres qui ont été emportés par les eaux », a déclaré l’honorable Amara Traoré.

La commune urbaine de Mandiana et toutes les sous-préfectures relevant de sa juridiction sont exposées aux mêmes réalités, soutient le parlementaire : « Presque je peux vous dire qu’il n’y a pas de sous-préfecture qui a été épargnée. La partie Wssoulou, la partie Manding, toutes les sous-préfectures ,d’une manière ou d’une autre, ont été concernées. Je peux vous dire quand même qu’il y a des sous-préfectures qui ont été plus frappées que d’autres. A Mandiana-centre ,il  y a un fleuve qui s’appelle ‘’ le Sankarani ‘’qui a débordé. Cela a causé des pertes dans certaines maisons et boutiques » ,dit-il.

Toujours selon notre interlocuteur, certaines routes reliant les communes rurales ont été englouties par la catastrophe : « Il y a des sous-préfectures qui ont été séparées complètement, tel qu’entre Kondianakoro et Kiniéran, entre Balandougouba et Dialakoro, entre Môrôdou et Koundian. Ces routes sont complètement coupées par l’eau. On ne peut pas prendre une pirogue pour traverser l’eau tellement qu’elle est de taille et surtout la force avec laquelle elle coule », a déploré l’honorable Amara Traoré.

D’où son appel à l’aide en faveur des ménages délogés ,sans aucun moyen de survie.Un SOS qu’il adresse à toutes les personnes morales et physiques ,surtout aux fils ressortissants de la préfecture de Mandiana et au gouvernement guinéen.

Mamadi CISSE, correspondant régional, Chef du bureau Haute-Guinée

Laisser un commentaire