Cellou Dalein Diallo : « Pour accéder au pouvoir, il faut participer aux élections »

0 45

Sans surprise, Cellou Dalein Diallo a été investi candidat de l’UFDG, à l’élection présidentielle du 18 octobre prochain.
Dans son allocution, le candidat et président de l’UFDG admet que pour accéder au pouvoir, il faut participer aux élections. Malgré le choix difficile de participer à l’échéance présidentielle, Cellou Dalein Diallo justifie sa décision.
« J’ai entendu vos cris de cœur. Je mesure à sa juste valeur, la gravité de la situation sociopolitique de notre cher pays. Je mesure également le poids de l’immense responsabilité qui pèse sur mes épaules en ces temps d’incertitudes, d’inquiétudes, voire même de solitudes. Je sens en moi, chacune de vos interrogations. Vos craintes sont justifiées. Elles sont légitimes lorsqu’on a à faire à un président roublard et sans scrupule » a lancé Cellou Dalein Diallo avant de justifier sa participation à l’élection présidentielle : « Pour accéder au pouvoir, il faut participer aux élections. J’ai fait le choix de conquérir le pouvoir par le biais de la confiance du peuple qui s’exprime librement par le suffrage universel. Je suis un républicain convaincu. Ces derniers jours, j’ai posé des questions et je vous ai écoutés. J’ai écouté parce que j’avais besoin d’entendre, la lumière de la sagesse de chacun pour éclairer nos chemins. Parce que j’ai la conviction que chacune de mes décisions doit être le fruit d’une concertation mûrie afin que chaque voix pèse dans la décision. Le choix de participer à l’élection alors que l’équité et la transparence du scrutin ne sont pas garanties, n’est pas facile à faire. La complexité de ce questionnement a hanté mes nuits traversées d’insomnie. Mais j’ai eu d’interminables rencontres avec des interlocuteurs issus de toutes les catégories socioprofessionnelles. Fort de tous ces échanges, ces avis, c’est à moi de clôturer ce débat en toute responsabilité. La décision prise en concertation avec mes proches collaborateurs d’engager l’UFDG dans cette compétition repose sur les avis motivés de l’écrasante majorité de nos fédérations de l’intérieur et de l’extérieur, des membres du bureau exécutif national »
Malgré son choix d’aller aux élections, le candidat de l’UFDG sait que la tâche ne sera pas facile pour déloger Alpha Condé.
« Il ne faut pas se leurrer. Avec une constitution falsifiée, un fichier électoral tronqué et taillé sur mesure, une CENI et une cour constitutionnelle, inféodées à Alpha Condé, la tâche ne sera pas facile. Ce n’est pas pour autant qu’il faut céder. C’est donc dans la foi de libérer notre pays de la dictature que j’accepte votre décision d’être le candidat de l’UFDG à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 » a ajouté Cellou Dalein Diallo.
Pour rappel, le candidat de l’UFDG participe à la troisième élection présidentielle depuis 2010.

Sadjo Bah pour Actuguinee.org

Laisser un commentaire