La division des guinéens a commencé à s’aggraver quand ? s’interroge Guillaume Hawing

0 743

La vraie division des guinéens a commencé le jour où le Président Alpha Condé a décidé de nommer les guinéens en fonction de leur appartenance régionale et non en fonction de leur compétence : La primature à la Basse Guinée, l’Assemblée Nationale à la Forêt et ainsi de suite.

Cette stratégie de nomination par région d’appartenance  est un calcul politique savamment élaboré.

En effet :

Il faut stratégiquement diviser les guinéens pour éviter qu’il ne réfléchisse dans le corps d’un seul homme pour pouvoir agir comme un seul peuple. Certes, un peuple comprend difficilement et tardivement les mécanismes de division politique, mais il arrive  toujours à comprendre un jour.

Voilà pourquoi quelqu’un disait qu’on ne peut pas tromper tout le peuple pendant tout le temps. Demandez au Président malien IBK,  il vous dira  que les maliens ont compris ce petit jeu politique qui consiste à diviser le peuple pour se maintenir au pouvoir. 

L’intelligence dans la fausseté ou dans la division ethnique est un mérite car il permet  à ceux qui ne jurent que par le troisième mandat de se maintenir au pouvoir. Mais, cette intelligence devient  un cauchemar le jour où le peuple prendra conscience et réalisera qu’il était pris en otage d’un piège à double sens.  Un peuple, ça doit se réveiller, ça doit aller chercher et arracher son destin. Le Mali a compris, la volonté du peuple s’est imposée et IBK a appris à ses dépens.  Un peuple qui ne comprend pas les jeux et ruses politiques des politicards se libèrera difficilement. À la révolution des guinéens, nous y croyons ! La Guinée doit se réinviter ! 

La  Guinée de 2020,  ce qui passe, ce qui ne passe pas :

On peut faire 40 ans dans l’opposition mais on ne doit pas faire  11 ans au pouvoir ;

On peut épouser 3 femmes mais on ne doit pas épouser 3 mandats;

On peut tomber amoureux du peuple mais on ne doit pas tomber amoureux du troisième mandat ;

On peut aller aux élections d’octobre 2020 mais on ne doit pas aller avec un Président qui a déjà fait deux mandats ;

On peut aller aux élections  d’octobre 2020 mais on ne doit pas aller avec un fichier électoral corrompu ;

On peut aller  aux  élections d’octobre 2020 avec une opposition unique, mais ça sera sans le candidat Alpha Condé  et sans un  fichier non consensuel ;

Je finis par cette interrogation suivante :

Toi candidat de l’opposition qui as décidé d’aller aux présidentielles d’octobre 2020, comment pourras-tu battre un candidat de la mouvance dans les urnes quand il te bat déjà  dans le fichier électoral ?  Si c’est une équation, j’aimerais bien comprendre comment elle se résout.

Vive le peuple de Guinée ; Vive l’ADG ; Vive les guinéens gagnants ;

Ensemble, ça ne prendra fin que dans la cour des Guinéens Gagnants. 

Guillaume Guinéen Gagnant  pour les Guinéens Gagnants. GGG/GG

Laisser un commentaire