Abdoul Gadirou Barry demande à Abdourahamane Sano du FNDC de changer de stratégie

0 348

Conakry le 15 juillet 2020

Objet : Demande de changement de stratégies.

À l’attention du coordinateur national du FNDC (Front national pour la défense de la constitution)

Monsieur,

Nous vous présentons nos compliments et avons l’honneur de vous adresser, par ce présent, une demande pour attirer votre attention sur les stratégies qui sont mises en œuvre pour empêcher Monsieur Alpha Condé d’obtenir une présidence à vie à la tête de notre pays.

Nous sommes un mouvement social, progressiste dénommé Bloc positif né de la collaboration d’une frange de la diaspora guinéenne et de la jeunesse de l’axe Hamdallaye-Bambeto-Coza et qui entend fédérer les filles et fils de la République autour des valeurs de la Démocratie, de l’Unité nationale et de l’État de Droit.

Pour l’occasion, le Bloc positif rend un hommage à la Coordination Nationale du FNDC, loue l’effort de ses responsables au passage, salue davantage le dynamisme et la ferveur patriotique de toutes les militantes pro-démocraties qui se battent pour un changement dans la gouvernance des affaires publiques.

Notre Organisation s’incline devant la mémoire de tous les jeunes fauchés à la fleur de l’âge dans l’épreuve engagée par notre peuple qui lutte pour son bien-être. Sur ce, nous partageons la douleur profonde des familles des victimes et prions pour le repos de leurs âmes.

Monsieur le coordinateur national du FNDC, nous tenons à réitérer notre engagement, comme tout guinéen épris de justice et de patriotisme à mener le combat à vos côtés afin que notre pays renoue avec les valeurs de la démocratie et de l’État de droit.

Ceci dit, nous adhérons au mot d’ORDRE APPELANT LE DÉPART DU PRÉSIDENT AU POUVOIR, après qu’il ait osé commettre un parjure et marcher sur les cadavres de nos concitoyens pour se tailler une nouvelle constitution. L’infraction étant consommée la punition doit être de rigueur.

Toutefois, compte tenu, la situation actuelle que traverse notre pays, notamment la crise sanitaire, conjuguée avec le facteur de précarité de nos concitoyens en cette saison hivernale ; une problématique d’ordre méthodique et d’efficacité se pos

La démarche stratégique que le Bloc positif vous propose s’inscrît tout d’abord dans le cadre de permettre la construction d’un mouvement national et continu, non-stop, jusqu’à la démission d’Alpha Condé à la présidence de la République.

Cela nous évitera, comme autres fois, d’avoir des mouvements répétitifs et fatigants avec ses cortèges de morts et de souffrances inutilement reportés dans le temps.

Pour y arriver, vous devez bâtir une stratégie dans le temps qui devrait permettre à la population civile de s’approvisionner en vivres en cette saison de pluies en vue de mieux affronter les prochains événements.

N’est-ce pas une lutte du peuple que sommes-nous engagés à mener ? Alors ce peuple ne doit pas être surpris de l’ampleur de cette lutte dans son quotidien. Il doit être préparé psychologiquement en vue de s’engager à accompagner le mot d’ordre.

Faisons comme le peuple malien. Ceci dit, la bretelle de la route de prince « l’axe » peut, comme elle a toujours fait, montrer la voie du salut, continuer toujours à témoigner de sa bravoure et offrir encore et encore ses fils pour la cause de la patrie ; mais elle seule, ne peut arriver au terme de cette lutte.

Il nous faut un mouvement d’envergure à pérenniser sur le plan national. Des endroits comme Kaloum et Dixinn, pour leurs positions stratégiques, doivent être l’épicentre du mouvement pour la solution finale, car il s’agit là du centre-ville où résident tous les symboles de l’État.

Trouvons notre place Tahrir. Cela fait appel à l’action coordonnée dans notre lutte et cela nous évitera ainsi, de faire trop de morts d’autant plus que le militaire guinéen à la gâchette facile. Il est question ici d’identifier, à défaut d’une zone unique, des zones capables de mobiliser plusieurs personnes dans les différentes artères de nos différentes communes en vue de créer des standing/sitting.

Par ailleurs, en ce moment de Covid 19, il serait idéal de privilégier beaucoup plus les villes mortes et la désobéissance civile, autrement dit, soyons en mesure d’identifier les secteurs économiques clés de l’État en vue de refuser de l’obéir dans ces domaines, c’est l’exemple du taximètre qui refuserait de payer la taxe syndicale, des PME qui refuseraient de payer leurs impôts…la lutte qu’il nous faut doit être de tous azimuts et à tout prix pour la solution finale.

Sachant qu’aucune nation ne s’est construite dans le hasard et qu’aucune lutte ne triomphe dans la division ou dans la confusion, fédérons davantage nos forces, ce faisant ; le Bloc positif se met en ordre de bataille et reste disponible pour toute discussion stratégique pour le bon triomphe de la cause, notamment sur sa requête de changement de stratégies dans le combat (de sursoir la manifestation du 20 juillet 2020) pour la survie de notre peuple.

NOUS SOMMES UN SEUL PEUPLE AVANÇONS EN ENSEMBLE, CAR L’AVENIR DIRA CE QUE NOUS AURONS FAIT DE CETTE LUTTE.

Le Président du Bloc Positif Abdoul Gadirou Barry

Laisser un commentaire