La CPI a transmis la demande de Gbagbo de rentrer en Côte d’Ivoire, la réponse de Ouattara attendue

2 277

La Cour pénale internationale (CPI) a allégé les conditions de liberté de l’ancien président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. L’ex-chef d’Etat a demandé à la cour de droit de regagner la Côte d’Ivoire sans réponse.

Laurent Gbagbo a demandé à la CPI le droit de regagner son pays. Il en a fait la demande officiellement il y a un mois selon RFI. A en croire la radio française, c’est au lendemain de l’allègement des conditions imposées aux deux Ivoiriens que Laurent a adressé une requête au greffe de la CPI disant vouloir se rendre en Côte d’Ivoire.

« Sur ordonnance des juges, c’est au greffier de négocier les conditions d’un tel retour de l’ex-président dans son pays ou déplacement hors de la Belgique où il réside aujourd’hui. Du côté de la CPI on confirme que cette requête a bien été adressée et transmise aux autorités ivoiriennes. Une autre source précise que la demande a été transmise le 10 juin depuis trois semaines mais que jusqu’ici, les autorités ivoiriennes n’ont ni confirmé, ni accusé réception de la demande », dit RFI.

Laurent Gbagbo en visioconférence le 22 juin 2020 arborant une barbe, à son audience à la CPI

Notons que les avocats de l’Etat ivoirien se sont opposés au retour de Laurent Gbagbo lors d’une audience en février. Jean-Pierre Mignard, avocat de l’État de la Côte d’Ivoire avait déclaré ce jour : « C’est le refus de Laurent Gbagbo et de ses partisans de prendre acte de leur défaite électorale de décembre 2010, de se plier ainsi à la légalité constitutionnelle ivoirienne, qui a entraîné de violents conflits en Côte d’Ivoire », a affirmé l’avocat.

Monsieur Gbagbo est susceptible, s’il était libéré de faire bon usage de sa liberté. Alors il peut dire que je me représenterai. Mais que savons-nous ?

Avant de d’ajouter plus loin : « Monsieur Gbagbo est susceptible, s’il était libéré de faire bon usage de sa liberté. Alors il peut dire que je me représenterai. Mais que savons-nous ? Des protestations, des professions de foi, une personne qui assurerait à ce juge qu’elle se représenterait. Il y a un certain nombre de suspect en fuite sur lesquelles il n’y a pas la possibilité aujourd’hui de faire valoir une main de justice ».

Rappelons que l’accusation a défendu sa demande en appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Cependant, la décision n’est pas attendue avant plusieurs semaines.

Prince Beganssou pour Afriksoir.net

2 commentaires
  1. […] Rappelons que l’accusation a défendu sa demande en appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Cependant, la décision n’est pas attendue avant plusieurs semaines…Lire la suite actuguinee […]

  2. […] Rappelons que l’accusation a défendu sa demande en appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Cependant, la décision n’est pas attendue avant plusieurs semaines…Lire la suite actuguinee […]

Laisser un commentaire