Guinée : Qui est le nouveau ministre de la Justice, Garde des sceaux?

0 287

Né le 09 Novembre 1970 à Siguiri, en République de Guinée  Maitre Mory DOUMBOUYA effectua ses études primaires à l’école El Hadj Mamady CISSE de Norassoba dans la Préfecture de Siguiri de 1979 à 1984.

Après l’obtention de son Certificat d’Études Primaires (CEP), il se rend à Macenta dans la région Forestière de 1985 à 1989 où il obtint son brevet d’études de premier cycle au Collège d’Enseignement Général d’Ouezzin KOULIBALY.

De la région forestière guinéenne, Me Mory DOUMBOUYA revint en Haute Guinée précisément à Kérouané au prestigieux Lycée Public Almamy Samory TOURE d’où il  marquera son empreinte indélébile de 1989 à 1991 et  décrocha  le BAC1 et 2. 

Avec le BAC2 en poche, il sera orienté pour les études supérieures  dans la plus grande Université de la République de Guinée Gamal Abdel Nasser de Conakry. Avec abnégation, promptitude et courage, de 1991 à 1995 Maître Mory DOUMBOUYA en sort avec brio, titulaire d’un diplôme de Maîtrise en Droit Privé.

Capacitaire remarquable en droit privé, et de surcroît étudiant model, Me Mory DOUMBOUYA sera retenu par la faculté des sciences Juridiques et économiques de l’Université Gamal Abdel Nasser pour dispenser les cours. C’est ainsi que, de 1996 à 2003, dans la même Université, il est chargé des cours de Droit pénal et de Procédure pénale.

A la lumière de ses exploits en qualité d’enseignant-chercheur à l’université de Gamal Abdel Nasser, Maître Mory DOUMBOUYA est ciblé par l’ONG Arc International avec résidence à N’zérékoré,  pour assurer la protection judiciaire des réfugiés victimes de violences basées sur le genre en Guinée forestière.

Au-delà de sa  brillante carrière académique, doublée de ses résultats élogieux au barreau Guinéen, et de son engagement à assumer sa prise de position politique sans altérer le Sacerdoce de sa profession dans les procès.  Ambitieux de renforcer ses compétences,  Maitre Mory DOUMBOUYA enchaîne une pléthore de stages et d’Etudes à l’extérieur.

Comme pour justifier la reconnaissance des efforts consentis par ce brillant avocat, en 2016, le Premier Président du conseil supérieur de la magistrature, Pr. Alpha CONDE, le Président  de la République, chef de l’Etat, le nomme  au poste de protection et de défense des intérêts supérieurs de la nation intitulé ‘’Agent Judiciaire de l’Etat’’. Poste  qu’il a occupé jusqu’à ce vendredi 19 juin 2020, date de sa nomination au poste de Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

 Au regard  de son parcours couplé d’une grande passion pour le travail bien fait et de son caractère alliant discrétion, rigueur et professionnalisme, il n’y a  à cet effet rien d’étonnant à voir le nouveau Ministre de la Justice, prendre la direction de la chancellerie car l’homme a cru à une conviction, il en est resté fidèle.

Laisser un commentaire