Invitation de Damaro par l’UIP : pour qui sonne le glas ?

0 48

Que deviendrait la Guinée sans des hommes intègres et patriotes? Une question légitime que toute personne soucieuse du devenir  de ce pays  se pose à tout instant. Malheureusement, il résulte que très peu se la posent, au regard du comportement de  certains de nos compatriotes. Hélas! Voilà l’une des sources du malheur de notre chère Guinée.

Ces Guinéens qui pensent qu’en vendant la mauvaise image de leur pays, ils ont tout à y gagner, ils se trompent. Et puis qui sont-ils? Des gens au niveau approximatif qui traitent nos dignes dirigeants de tous les noms d’oiseau. Avec à leur tête, quelqu’un qui a l’art d’adopter la posture reptilienne.

Ministre sous le président Moussa Dadis Camara, AbdourahamaneSano et ses partisans pensent, conjurer le sort qui les hante. La vacuité de leurs arguments quant à la gestion de ce pays sous Alpha Condé dévoile la mauvaise foi qui les anime. Et cela est du ressort diabolique. Ils ont besoin d’être exorcisés du diable qui les tourmente. D’où la nécessité pour nos hommes de Dieu de prendre le devant sur le comportement de ces filles et fils en perdition, s’ils ne sont égarés.

Alors qu’ils se vautrent dans les bienfaits de ce régime,  eux et les membres de leur famille, ces adeptes de la reptation entendent nuire au régime. Ils se trompent. Au lieu de pinailler à cor et à cri le retard de la Guinée, mieux vaudrait  contribuer à son émergence. D’ailleurs  c’est ce que le chef de l’État, le Pr Alpha Condé attend des Guinéens de toutes obédiences politiques. On aurait plutôt attendu d’AbdourahamaneSano et ses soi-disant membres du FNDC, de la vertu, la probité et le savoir-faire. Plutôt qu’un anarchiste mû par ses ambitions carriéristes de se voir à nouveau ministre.

Mais comme dit un adage « le chien ne change jamais sa manière de s’asseoir », il préfère rester dans l’aile dure et négative qui écorne chaque jour davantage les efforts du gouvernement.

L’attitude de « chacal » d’AbdourahamaneSano lui a valu d’être mis aux oubliettes depuis son passage au gouvernement du temps de Dadis. Et la seule manière pour lui d’en ressortir, c’est de s’ériger en rebelle contre les institutions de la République. Or il oublie qu’il est étiqueté « traitre ».

Alors, saches, toi et ta clique de politiciens sans foi ni loi que, Alpha CONDE n’est pas votre camarade. Saches aussi que le président de l’Assemblée nationale n’est pas ton ami.

Qu’avez  à voir dans l’invitation de l’honorable Amadou Damaro Camara à l’Union Interparlementaire? Pourquoi vous intéressez-vous à l’invitation d’un député que vous n’avez  pas élu? Votre horde a dit que cette législature n’est pas légale. Alors laissez les instances internationales juger de cette légalité.

Non contents d’avoir échoué à toutes tentatives de déstabilisation de ce pays, non contents d’avoir fait un mauvais calcul politique en ne participant pas aux élections législatives et référendaires, vous êtes aux abois. Le chien aboie la caravane passe.

Le gouvernement et l’Assemblée nationale sont sereins. Ils continuent de travailler sous la houlette de celui qui est le garant du fonctionnement des institutions, en l’occurrence,  le  Pr Alpha Condé pour le bien-être  des populations guinéennes. Honte à vous!

Pour éclairer davantage, l’opinion de nos compatriotes et les partenaires au développement, nous vous livrons ici, la lettre de confirmation de l’UIP qui sonne le glas pour les pourfendeurs que l’on peut sans risque de culpabilité, taxer d’apatrides. Lisez!

Abdel Ben Condé

 Directeur de la communication de l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire