Le nouveau gouvernement de la 4 ème République sera déterminant pour la carrière politique de Kassory Fofana…(Tribune)

0 1 304

Le peuple de Guinée est demeuré fidèle au président de la République. Depuis le vote historique de 2010 jusqu’au vote du 22 mars 2020, ce glorieux peuple a prouvé la constance dans son choix. Ce scrutin couplé a donné l’opportunité de posséder une nouvelle constitution et une nouvelle assemblée nationale,ce qui signifie un nouveau départ pour la Guinée. La survie d’un parti dépend de deux facteurs essentiels, la justesse de sa ligne et l’intégrité de ses responsables.

De grands partis comme le PDG et le PUP n’ont pas survécu à leurs leaders, les raisons de ce naufrage subit sont connues. Pour éviter  que le RPG ne connaisse le même sort, il faut en conséquence prendre des mesures responsables, en choisissant des hommes intègres. Le souhait du peuple de Guinée est d’avoir une équipe gouvernementale soudée et non une sélection composée de clans.

Le clanisme qui a souvent caractérisé les gouvernements précédents doit disparaitre.

La solidarité gouvernementale doit caractériser l’ensemble des actions à mener dans l’intérêt supérieur de la nation.

Le choix des hommes a toujours été une équation difficile à résoudre en Guinée.

Depuis la première république jusqu’à la troisième république les mêmes erreurs ont conduit aux mêmes fautes. On a toujours pensé que c’est à Conakry que se trouvent les meilleurs cadres or, ceux de l’intérieur ne sont pas des moindres en matière de compétence et de probité morale. C’est ce qu’il faut corriger pour apporter de la crédibilité dans la gestion des affaires de l’Etat.

Il a été toujours dit que le Président Alpha CONDE ne connaissait pas assez les hommes, aujourd’hui avec près de 10 ans au pouvoir, on estime qu’il les connaît maintenant suffisamment.

Le recyclage indéfini de certains cadres a fini par créer un bicéphalisme au sommet. Quand un ministre est démit de ses fonctionsqu’il ne revienne plus en qualité de conseiller à la présidence, cela crée un hiatus et donne l’impression d’un gouvernement parallèle.

Aujourd’hui tout le monde est unanime sur les qualités d’homme d’Etat de Dr. Kassory Fofana. Il est pondéré, et assume toutes les attaques fondées ou infondées contre son gouvernement. En plus de cela, il a la carrure d’un chef, il a du caractère, il aime sa patrie et a une connaissance parfaite des hommes politiques de la Guinée. En lui laissant les coudées franches, Don KASS choisira loyalement les hommes qui pourront l’aider à assurer le développement harmonieux du pays.

L’exécutif ne doit pas s’impliquer pour le choix des membres du futur gouvernement. Seul le chef du gouvernement doit avoir ce privilège pour lui permettre de composer une équipe gouvernementale et mettre fin au clanisme ennemi de la cohésion.

Si on venait à lui refuser ce droit, il peut alors rendre le tablier pour éviter de conduire une équipe hétérogène. Les ministres qui sont actuellement en fonction ont chacun un bilan à leur actif. Quand un homme s’éternise à un poste il devient inefficace, mieux il y a d’autres cadres plus compétents qui sont couverts du givre de l’oubli qui pourtant constituent une véritable potentialité de développement.

Le peuple aspire désormais à la paix, la tranquillité et la quiétude sociale. C’est la raison qui lui a poussé a voté pour nouvelle constitution et la nouvelle assemblée. Il faut maintenant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

A bas la médiocrité et le clientélisme politique

Moustapha Kaba,Administrateur Civil à Kankan

Laisser un commentaire